FER MOTOCROSS CLASSIQUE: 1970 KAWASAKI G31M 100 CENTURION


PAR TOM WHITE

À la fin des années 1960, la classe 100cc était en plein essor avec une multitude de marques remplissant les lignes de départ. Kawasaki avait déjà essayé le monde du tout-terrain avec des résultats moins que stellaires, en utilisant principalement des vélos de rue modifiés. Cela a changé en 1970 lorsque Kawasaki a sorti le G31M Centurion et a rapidement laissé tous les autres joueurs dans la poussière. Si vous participiez à un événement de 100cc TT (Tourist Trophy) ou de piste plate en 1970 ou 1971, vous verriez des coureurs G31M sur le podium. Suspension de premier ordre, maniabilité raffinée et bon pedigree? Non, juste du pouvoir!

Le «Baby Green Streak», comme on l'appelait souvent, produisait une puissance étonnante de 18.5 chevaux à 10,250 100 tr / min à partir de son moteur à disque rotatif. C'était presque le double de ce que les Hodaka 31 de l'époque produisaient. Le dard sur la chambre d'expansion a donné au Centurion un son distinct qui est indubitable à ce jour. Le boîtier du moteur était légèrement différent des autres Kawasakis, le G31M ayant une entrée d'air secondaire sur le couvercle latéral du carburateur. Cela exigeait également l'utilisation d'huile de haricot comme additif pour la lubrification. Même alors, la durée de vie inférieure était courte en raison du régime élevé du moteur. Ne prétendant jamais être autre chose qu'un vélo de piste, le G70M était piétiné avec des pneus avant et arrière Dunlop K3.25 18-XNUMX lisses. Il pesait 178 livres et avait un alésage de cylindre chromé.

Norm Bigelow, un employé de l'usine Kawasaki depuis 30 ans, était l'un des pilotes qui a modifié le G31M d'origine pour le motocross. «Nous avons utilisé un réservoir et des ailes en plastique CZ, remplacé le cylindre hautement réglé par un cylindre G4TR légèrement percuté et l'avons couru avec un certain succès dans la classe 100cc Novice à Saddleback Park. Bientôt l'ère japonaise 125 a commencé, et la classe 100 a lentement disparu. »

Le réservoir d'essence «Ringadingdoo» Centurion de Steve McQueen a été peint par Von Dutch.

Le prix de détail en 1970 était de 560 $. L'acteur Steve McQueen a reçu six G31M de Kawasaki pour le tournage du film Le Mans. McQueen en a gardé un pour lui. Il l'a peint en orange avec des rayures dorées et lui a donné le nom de "Ringadingdoo!" Le vélo a été vendu aux enchères en 2007 au Petersen Museum de Los Angeles pour un prix inouï de 55,575 7000 $; XNUMX XNUMX $ pour un bon est plus réaliste.

Le modèle 1970 avait des ailes en aluminium poli et la version 1971 était livrée avec des ailes peintes assorties au réservoir. Le design vert citron et blanc du réservoir d'essence est né du peintre californien Molly. Le tuyau d'échappement d'origine est important pour les collectionneurs. Pour les restaurateurs, il est utile que le moteur de tout achat potentiel fonctionne, car les Centurions étaient des bombes à retardement et les pièces du moteur sont difficiles à trouver. Un énorme bonus pour un collectionneur serait de trouver l'étiquette volante avec des résultats dynamiques (inclus sur chaque machine de l'usine).

 

Vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.