CHAMPIONNAT DU MONDE DE DEUX TEMPS WISECO 2020: MIKE ALESSI EST 30,000 $ DE PLUS

Mike Alessi célèbre son deuxième championnat du monde à deux temps. Il l'a remporté en 2016, mais a eu de la malchance ces dernières fois. Il a évité les gremlins cette année. Photo : Debbie Tamietti

Photos de Debbi Tamietti, Dan Alamangos et Jon Ortner

Personne ne s'attend à ce que Commission espagnole ou, d'ailleurs, une course à deux temps qui rivalise avec les plus grandes courses de motocross du pays, mais c'est exactement ce qui s'est passé à Glen Helen lorsque le Championnat du monde Wiseco 2020 à deux temps, organisé par Fasthouse, est arrivé en ville. Qu'est-ce qui a fait du Championnat du monde à deux temps un événement si mémorable? Comptons les moyens.

Mike Alessi (800), Josh Mosiman (71) et Deegan Vonlossberg (427) mènent la charge à Talladega avec des écarts sains sur les autres coureurs sur le terrain. Il y avait 43 coureurs dans la classe Open Pro. Photo : Debbie Tamietti

(1) Le taux de participation. Il est devenu évident pendant les jours de pratique du jeudi et du vendredi que quelque chose de grand allait se passer. Et le jour de la course, tout le monde s'est rendu compte qu'il y avait 750 coureurs inconditionnels à deux temps coincés dans les stands.

Carson Brown a terminé troisième de la classe Open Pro et neuvième des 125 Pros. Photo : Debbie Tamietti

Glen Helen a dévoilé la piste un peu à la fois sur une période de trois jours. Jeudi, ils ont révélé quelques nouvelles rides sur le tracé classique de Glen Helen - et l'ajout de deux longues sections de sable et de quelques virages rapides. Vendredi, ils ont eu une journée d'entraînement à deux temps seulement, qui a été soulignée par un nouveau virage à gauche au pied du mont. Sainte Hélène, roulant des whoops dans la section de sable avant, une course raccourcie vers le saut en tunnel avant la ligne d'arrivée et, dans une grande surprise, la piste a traversé la piste REM pour gravir une colline supplémentaire et frapper l'une des plus belles tables que vous 'll jamais voir (cela ressemble à une table de 30 pieds lorsque vous vous en approchez, mais la rampe d'atterrissage est un énorme dénivelé qui tombe de 40 pieds). Vous pouvez naviguer aussi loin que vous le souhaitez car vous allez toujours atterrir sur la rampe descendante. (Bien que Josh Grant ait testé les limites de la baisse à plusieurs reprises).

Dare Demartile (200) a choqué la foule et Mike Alessi quand il est sorti du peloton pour dépasser tous les joueurs majeurs pour dépasser Mike Alessi avec deux tours à faire pour la première victoire de moto. Malheureusement, un cinquième de la deuxième manche lui a coûté la victoire. Photo : Dan Alamangos

Lorsque le jour de la course s'est déroulé samedi matin, les coureurs ont été accueillis non seulement par une double voie divisée en haut de Shoei Hill, par une épingle à cheveux à quatre voies qui a donné aux coureurs la possibilité d'aller à l'intérieur, au milieu intérieur, à l'extérieur. au milieu ou tout autour de l'extérieur. Les virages en bermes ajoutés ont rendu ces départs de 40 hommes un peu moins mouvementés, mais seulement un peu.

Josh Grant (33 ans) est sorti de sa retraite pour courir la classe Open Pro. Il est allé 3-4 pour terminer cinquième. Il avait un petit canapé rouillé. Photo : Dan Alamangos

Robbie Wageman et Justin Hoeft sont revenus des championnats nationaux de l'AMA pour participer au championnat du monde à deux temps et le frère aîné de Robbie, RJ Wagemen (621), a terminé septième dans la classe Open Pro. Photo : Debbie Tamietti

Mike Alessi a obtenu le holeshot dans la deuxième course Open Pro, mais Josh Mosiman de MXA lui a enlevé dans le virage suivant. Josh a réussi à se démarquer en menant le premier tour avant que Mike le récupère. Mosiman a été renversé au premier départ de la course et a dû venir de la dernière place, ce qui explique sa neuvième place au général. Photo : Debbie Tamietti

Cela n'a pas l'air très raide sur les photos, mais cette descente de 22 étages froncera tous les orifices de votre corps au moment où vous arriverez au fond. Photo : Debbie Tamietti

(2) La piste. Les coureurs sont arrivés dès leurs premiers tours d'essais le matin de la course et ont dit: «Mon chronomètre interne m'a dit que l'arrivée devrait être au prochain virage, mais ce n'était pas le cas. La piste a continué à aller de colline en colline et de section de sable à section de sable. Un autre coureur a déclaré: «À mi-chemin de mon premier tour, alors que je pensais avoir été partout où la piste pouvait aller, nous avons sauté sur la piste du REM et avons gravi une autre grosse côte. Au sommet, j'ai regardé de l'autre côté de la vallée et j'ai réalisé que je n'étais qu'à mi-chemin de mon premier tour et que j'étais déjà fatigué.

Regardant le pistolet! De cette vue des coureurs passant par les whoops, vous pouvez voir le premier virage de Talladega. Photo : Dan Alamangos

Justin Hoeft a remporté la première course de la catégorie 125 Pro, mais a eu des problèmes qui l'ont ramené au 13e rang de la deuxième manche. Un 1-13 lui a quand même obtenu une place parmi les cinq premiers. Photo : Jon Ortner

Josh Mosiman encadré par son beau-père Chris et son père Steve. Aucune pression de la part de ces deux-là, mais les épouses et les mamans étaient là aussi. Photo : Jon Ortner

Glen Helen a des crotales et des coyotes dans les collines environnantes, mais Jody Weisel brave la faune pour s'assurer que la piste qu'il a conçue était bien arrosée. Photo : Debbie Tamietti

Les pilotes d'essai MXA sont un groupe étrange. Brian Medeiros essaie de montrer à Justin Muscutt (437) où aller lorsque la porte tombe avec sa bonne main gauche, tandis que Justin signale qu'il l'a. Photo : Jon Ortner

(3) Des temps au tour comme au bon vieux temps. Les pilotes Pro ont couru à un rythme effréné et ont pu réduire leur temps à environ 2:45 (le tour le plus rapide a été réalisé par Mike Alessi en 2:34 dans la première manche). Les temps au tour ont augmenté d'environ 4 secondes dans la deuxième manche. Les temps de tours de plus de 3 minutes étaient la norme dans les classes amateur et vétérinaire.

Robbie Wageman se familiarisait avec la plaque numéro un qu'il avait remportée l'année dernière, mais il doit la remettre à Mike Alessi jusqu'à la course de l'année prochaine. Photo : Debbie Tamietti

Dennis Stapleton vole haut au-dessus de la section Glen Helen's Canyon. Il n'a pas été utilisé sur la conception de la piste de cette année parce que les temps au tour étaient déjà de plus de 3 minutes - ajouter le Canyon l'aurait poussé à 3:35. Photo : Debbie Tamietti

Carson Brown, Mike Alessi et Dare Demartile célèbrent sur le podium Open Pro. Photo : Debbie Tamietti

(4) L'argent. Mike Alessi a gagné 30,000 $ au Championnat du monde à deux temps 2020. Mike a remporté la classe Open Pro qui a payé 2700 $ au gagnant. Il est revenu cinq motos plus tard pour gagner la classe Pasha 125 Over-30 Pro et empoché 1000 dollars supplémentaires. Et Mike a été assez intelligent pour inclure le Championnat du monde à deux temps, qu'il a remporté pour la première fois en 2016, dans ses packages bonus. La plupart de ses sponsors ont accepté de lui verser de beaux bonus s'il gagnait - et le kicker était que ESR Racing proposait de payer un bonus de 20,000 325 $ à tout pilote Pro qui remportait le championnat du monde à deux temps sur un vélo en kit ESR Racing YZ10,000 (ils ont également promis payer 7000 325 $ pour une deuxième place et 20,000 2000 $ pour une troisième - la seule mise en garde était que vous deviez être sur une YZXNUMX). Mike a non seulement obtenu le bonus de XNUMX XNUMX $, mais il a même gagné une partie des XNUMX XNUMX $ en bonus de trous.

Jon Ortner, Pete Murray (au centre), Nicole Cesa et Kevin Barda (à gauche) remportent la médaille d'or de la catégorie 50 Pro des plus de 125 ans. Photo : Debbie Tamietti

Kevin Barda (852) a été assez intelligent pour trouver de l'ombre sur son chemin vers la deuxième place du classement général de la catégorie Over-50 125 Pro avec un 4-2. Glen Helen était à 105 degrés à l'ombre. Photo : Debbie Tamietti

Le Sud-Africain Alan Jullien (70 ans) a terminé quatrième dans la catégorie des 50 ans et plus. Photo : Debbie Tamietti

(5) Les vieux. Il ne fait aucun doute que les deux temps plaisent plus à la génération plus âgée de motocrossers qu'aux jeunes, et avec l'aide ample de l'acteur hollywoodien Pasha Afshar (qui a lui-même terminé neuvième dans la classe Over-50 125 Pro), il y avait un ensemble de bourses Pro de 2000 $. à part les 125 pros, plus de 30 125 pros et plus de 50 125 pros. La première place dans l'une de ces trois catégories d'âge a payé 1000 $ (la deuxième a obtenu 600 $ et la troisième 400 $).

Colton Aeck a remporté le prix dans la catégorie 125 Pro après que Justin Hoeft, premier vainqueur de la course, eut des problèmes dans la deuxième manche pour aller 1-13. Dans les deux divisions plus anciennes, Mike Alessi a choisi de sauter la catégorie 125 Pro et de courir la catégorie Over-30 125 Pro. Mike, qui a 33 ans, s'est rendu compte que lors d'une journée à 105 degrés, courir quatre longs motos rapprochés serait difficile, il a donc opté pour la classe de départ plus tard Over-30 125 Pro, qui comptait cinq motos entre l'Open Pro et le Plus de 30 ans événement 125 Pro. Et, évidemment, il savait qu'il serait plus facile de gagner la classe Over-30 125 Pro et de gagner 1000 dollars de plus.

Kurt Nicoll a terminé deuxième au général dans la catégorie Over-30 125 Pro et a remporté la première course des Over-50 125 Pros, mais n'a pas pu prendre le départ de la deuxième course Over-50. Photo : Debbie Tamietti

(6) Dites quoi? La plus grande surprise dans la course Over-50 125 Pro a été que Kurt Nicoll et Doug Dubach ont fait un doublé dans la première manche et semblaient prêts pour une grande confrontation dans la deuxième manche (répétition de leurs batailles classiques aux Championnats du monde vétérinaires) . Pete Murray avait terminé troisième de la première course et savait que ses chances de battre Kurt et Doug étaient minces et nulles. Mais, quand il est arrivé sur la ligne de départ, il n'y avait aucun signe de Kurt ou de Doug. Il s'avère que Kurt avait fait sauter sa 125 au dernier tour de la course Over-30 125 Pro (où il a terminé deuxième derrière Mike Alessi) et, même si les gens lui ont offert leurs KTM 125, il a dit qu'il ne voulait pas. conduire un vélo inconnu sur la piste difficile et difficile de Glen Helen. Quant à Doug, il s'est tout simplement fatigué d'attendre que sa deuxième course Over-50 125 Pro se déroule dans le calendrier de 16 courses et est rentré chez lui.

Pete Murray n'est pas en reste sur un vélo. Il est trois fois Champion du Monde Vétérinaire, avec un titre dans les classes Over-40, Over-50 et Over-60, il ne devrait donc pas être surprenant qu'il ait remporté la course Over-50 125 Pro, mais il a été surpris . Photo : Debbie Tamietti

Les hurlements de roulement dans la section de sable arrière ont été une surprise samedi matin pour les coureurs. Jon Ortner essaie de presser le côté gauche. Photo : Debbie Tamietti

Murray, qui est l'actuel champion du monde vétérinaire des plus de 60 ans, en plus d'être le champion du monde vétérinaire des plus de 2012 ans en 50 et le champion du monde vétérinaire des plus de 2000 ans de 40, était un gagnant populaire. Murray a eu une bataille avec Jon Ortner dans les premiers tours de la deuxième manche, mais a remporté une victoire facile. Kevin Barda a dû battre Ortner dans la deuxième course pour obtenir la deuxième place de 600 $ et il l'a fait par une position. Ortner a obtenu 400 $ pour le troisième.

Sean Collier (207) a remporté les Championnats du monde à deux temps en 2013 et 2014, il est donc prêt à terminer dernier d'une course pour aider un coureur tombé au combat. Photo : Debbie Tamietti

(7) Bons Samaritains. Sean Collier s'est arrêté quand il a vu que Carson Carr s'était écrasé dans la course 125 Pro et était immobile de l'autre côté de la ligne d'arrivée. Collier est retourné au sommet de la table de la ligne d'arrivée et a posé son vélo pour empêcher les coureurs venant en sens inverse de se rendre sur le côté de la piste où Carson gisait.

Carson Carr (157) a frappé un botteur sur le visage du saut de la ligne d'arrivée et après avoir été examiné par les EMT est sorti de l'ambulance de son propre chef. Photo : Dan Alamangos

John Perry (104) est venu de Durango, au Colorado, vendredi pour disputer le championnat du monde à deux temps de samedi sur une moto qui n'a été montée que jeudi. Il s'est arrêté dans sa deuxième course pour aider un coureur tombé au combat. Photo : Debbie Tamietti

John Perry était derrière Mike Monaghan lorsque Mike a endossé. John a fait demi-tour et est revenu pour protéger l'ancien pilote du circuit Pro Husqvarna des années 1980 contre les autres coureurs. Sean Collier et John Perry ont tous deux sacrifié leur journée pour aider un autre pilote et ils n'étaient pas les seuls, mais ces deux incidents se sont produits devant la section de la tribune de la piste à la vue de tous.

Braden O'Neal a conduit la KTM 300SX de Kent Reed au 12e rang dans la catégorie Open Pro. Photo : Debbie Tamietti

Justin Starling et Colton Aeck se battent pour la meilleure ligne dans ce virage serré. Photo : Debbie Tamietti

Ce coin au pied du mont. Sainte Hélène avait une ligne extérieure très rapide, mais ne le dites pas aux 125 Pros Robbie Schott (523), Bradley Denton (L7), Travis Hoffman (722), Justin Hoeft (27) ou Sean Borkenhagen (5). Ils préfèrent se battre plutôt que changer. Photo : Debbie Tamietti

Broc Shoemaker est allé 2-3 dans la catégorie 125 Pro. C'était assez bon pour la deuxième place derrière le 3-1 de Colton Aeck. Photo : Debbie Tamietti

Carlen Gardner (69 ans) a terminé une bonne seconde l'an dernier au Mondial à deux temps, mais cette année, il a dû se contenter de la huitième place au classement général. Photo : Dan Alamangos

Cette photo de Josh Grant vous montre non seulement sa propre Honda CR250, mais aussi à quelle hauteur vous montez lorsque vous grimpez le mont. Sainte Hélène. Photo : Dan Alamangos

Non, il n'a pas plu. Un coureur s'est échappé de la piste et a heurté une conduite d'eau et l'a cassée. Il a inondé une courte section de piste. Les températures de 105 degrés et le travail rapide de l'équipe de piste l'ont drainé rapidement. Brian Bolding (2 ans) de N33Dirt fait sa part pour éclabousser l'eau de la piste. Photo : Debbie Tamietti

Justin Muscutt travaille pour Husqvarna, mais ne lui en voulez pas qu'il pilote une Yamaha YZ250. Il en était propriétaire avant d'aller à Husqvarna. Photo : Dan Alamangos

Beaucoup moins dramatiques ont été les pilotes qui ont prêté à des coureurs malchanceux (qui avaient subi des pannes), les pièces, le carburant ou même leurs vélos de rechange pour qu'ils puissent continuer à courir. Les deux temps incarnent le bon vieux temps, mais ce ne sont peut-être pas seulement les motos qui étaient différentes - ce sont probablement les gens qui courent en deux temps, hier et aujourd'hui, qui sont les dénominateurs communs de ce qui fait des deux temps génial.

Mike Alessi a remporté deux classes et collecté près de 4000 XNUMX $ en bourse, puis a fait une cargaison supplémentaire en argent bonus de différents sponsors. Inutile de se demander pourquoi il n'est pas allé au Thunder Valley National. Photo : Debbie Tamietti

RÉSULTATS DE LA CLASSE WORLD DEUX TEMPS OPEN PRO
1. Mike Alessi (Yam)… 2-1
2. Dare Demartile (Hon)… 1-5
3. Carson Brown (Hus)… 5-2
4. Justin Hoeft (Yam)… 4-3
5. Josh Grant (Hon)… 3-4
6. Robbie Wageman (Suz)… 7-6
7. RJ Wageman (Suz)… 9-7
8. Carlen Gardner (pari)… 8-11
9. Josh Mosiman (KTM)… 13-8
10. Bryson Gardner (Pari)… 11-10
11. Jeff Loop (TM)… 10-13
12. Braden O'Neal (KTM)… 17-9
13. Dennis Stapleton (KTM)… 15-12
14. Justin Muscutt (Yam)… 19-15
15. Shaun Hillion (Yam)… 20-16
16. Griffin Dexter (Hus)… 6-30
17. Brody McLaughlin (Hon)… 23-14
18. Carson Carr (Yam)… 16-24
19. Mitch Greene (Yam)… 22-20
20. Mike Sleeter (Yam)… 14-29
Autres notables: 22. Arik Swan (Kaw); 23. Michael Smith (Yam); 24. Matt Cerami (Yam); 27. Sean Collier (Yam); 29. Deegan Voslossberg (Yam); 30. Jake Preston (KTM); 35. Ciaran Naran (Hon); 37. JV Leavitt (TM).

L'ancien pilote de l'AMA National Sean Borkenhagen (5) a fait le top dix à la fois dans la catégorie 125 Pro et dans la catégorie Over-30 125 Pro. Photo : Debbie Tamietti

RÉSULTATS WORLD TWO-STROKE 125 PRO
1. Colton Aeck (KTM)… 3-1
2. Broc Shoemaker (KTM)… 2-3
3. Justin Starling (Hus)… 4-4
4. Robby Schott (TM)… 9-5
5. Justin Hoeft (Yam)… 1-13
6. Sean Borkenhagen (Kaw)… 8-7
7. Bradley Denton (Yam)… 10-6
8. Ty Cullins (TM)… 11-9
9. Carson Brown (Hus)… 19-2
10. Ty Edmondson (Hus)… 14-11
Autres notables: 11. Chris Heinrich (honorable); 12. Travis Hoffman (KTM); 13. Mowglie Gutierrez (Hus); 14. Carson Carr (KTM); 15. Sean Lipanovich (KTM); 16. Sean Collier (Yam).

Il y avait un grand nombre de MT au Championnat du monde à deux temps 2020. Ils étaient le seul fabricant de motos à avoir une équipe complète et ils avaient la plus grande surface de stands. Tout cela témoigne du travail acharné de l'importateur américain de TM Ralf Schmidt (73 ans). Photo : Debbie Tamietti

WORLD DEUX TEMPS PLUS DE 30 125 RÉSULTATS PRO
1. Mike Alessi (Yam)… 1-1
2. Kurt Nicoll (KTM)… 3-2
3. Sean Lipanovich (KTM)… 2-4
4. Casey Casper (Hon)… 5-3
5. Shaun Hillion (Yam)… 7-5
6. Stephen Heighton (Hon)… 8-6
7. Sean Borkenhagen (Kaw)… 4-10
8. Jeremiah Moore (Hon)… 9-7
9. Derik Denzin (Yam)… 11-8
10. Steve Stultz (Yam)… 12-9
Autres notables: 11. Jacob Ahl (Igname); 12. Sean Collier (Igname); 13. Jonathan Camarena (igname); 14. Jason Wise (KTM); 15. Dustin Nowak (igname).

Un merci doit être adressé aux efforts de Pacha Afshar. Il a non seulement donné une bourse de 6000 $ pour la classe 125 Pro, mais il l'a élargie en organisant trois courses d'échauffement «Pasha 125 Open» pour constituer la liste des coureurs potentiels (et a également payé les pros de plus de 30 ans et de plus de 50 ans) . Photo : Debbie Tamietti

WORLD DEUX TEMPS PLUS DE 50 125 RÉSULTATS PRO
1. Pete Murray (igname)… 3-1
2. Kevin Barda (igname)… 4-2
3. Jon Ortner (Suz)… 5-3
4. Alan Jullien (Yam)… 6-4
5. Chris Heinrich (Hon)… 8-5
6. James Lavender (KTM)… 7-6
7. Giovanni Spinali (igname)… 9-8
8. Ricky Arnold (KTM)… 10-9
9. Pasha Afshar (KTM)… 15-7
10. John Perry (Yam)… 12-11
Autres notables: 11. Mike Monaghan (KTM); 12. Mike Smith (TM); 13. Dan Alamangos (igname); 14. Kurt Nicoll (KTM); 15. Doug Dubach (igname); 16. David Cincotta (TM).

CHAQUE CHAMPION DU MONDE DEUX TEMPS (2010-2020)

À quel point une colline peut-elle être raide? C'est Bobby Garrison sur le point de remporter le premier championnat du monde à deux temps en 2010 sur une Husqvarna. Garrison a participé à la fois à la série WORCS et aux championnats nationaux AMA en 2005-2007. Il a perdu le championnat WORCS 2006 d'un point lorsque sa moto s'est cassée lors de la dernière manche. Son meilleur résultat au 450 national était un 9e au Glen Helen National 2006.

CHAMPION DU MONDE DES DEUX TEMPS (2010-2020)
2010… Bobby Garrison (Hus)
2011… Austin Howell (Yam)
2012… Michael Leib (Hon)
2013… Sean Collier (Yam)
2014… Sean Collier (Yam)
2015… Mike Sleeter (KTM)
2016… Mike Alessi (Suz)
2017… Ryan Surratt (Hon)
2018… Zach Bell (Hus)
2019… Robbie Wageman (Yam)
2020… Mike Alessi (Yam)

LES VUES ET SONS DE LA COURSE MONDIALE DE DEUX TEMPS

ROULEZ SUR LA PISTE COMPLETE MONDIALE EN DEUX TEMPS AVEC CASEY CASPER

Vous pourriez aussi aimer