OUBLIÉ MOTOCROSS TECH: LES BOTTES INNOVANTES JETT J1 DE REMO BERLESE

L'histoire du motocross est remplie d'exemples d'idées créatives qui ont été annoncées comme révolutionnaires, mais, en raison du rythme rapide du changement de développement, ont sombré dans le marais de la technologie oubliée. Bien que certains soient mieux laissés à l'abandon, d'autres étaient vraiment innovants (s'ils n'ont finalement pas réussi). MXA adore révéler les anecdotes technologiques du motocross. Vous souvenez-vous de ces idées? Les bottes innovantes Jett J1 de Remo Berlese.

La botte en plastique Jett J1 a été introduite en 2009 et a été considérée comme la nouvelle botte la plus créative en deux décennies. La Jett J1 a canalisé la botte en plastique Scott d'origine et l'a mariée à la botte Alpinestars Super Victory tout en cuir dans le but de produire une botte en plastique moderne qui pesait moins, avait moins de pièces et était moins encombrante. C'était essentiellement une botte Super Victory entièrement en plastique. Le Jett a été conçu par Remo Berlese, un développeur de produits expérimenté, fondateur d'AXO Sports, qui a fait des millions dans le secteur des chaussures, des équipements, des ceintures rénales, du cyclisme et des casques. Après avoir vendu AXO, Remo s'est consacré au développement de la chaussure de motocross ultime. Le résultat final était le démarrage Jett J1.

Si vous l'examinez de près, vous pouvez voir que la Jett J1 a une ressemblance frappante avec la botte en cuir Alpinestars Super Victory (ci-dessous).

La botte en cuir Alpinestars Super Victory old school est incroyablement légère, étroite autour de la cheville et basse dans la zone des orteils. Tous les traits que Remo voulait pour sa botte en plastique.

L'étude de marché de Remo l'a convaincu que la botte en cuir Alpinestars Super Victory (Hi-Point Champion) était la meilleure forme polyvalente pour une botte de motocross, avec sa cheville serrée, son embout fin et son design simple. Il a décidé de combiner la forme, la taille et les dimensions de la Super Victory pour créer une botte en plastique moulé de haute technologie. Comme introduit en 2009, le Jett J1 avait une partie inférieure moulée avec un insert de semelle remplaçable, une coque supérieure enveloppante à charnière (disponible en trois tailles), des boucles faciles à utiliser et était proposé dans les modèles bootie et non bootie.

Christophe Pourcel portait des bottes Jett J1.

Le premier prototype de botte de Remo était une chose de beauté. Les bottes ne pesaient que 2 livres chacune, mais elles n'étaient pas assez durables pour le monde réel de la course de motocross. Au cours de cinq ans, Remo a traversé six itérations différentes des moules d'injection coûteux pour obtenir la botte Jett là où il le voulait. Mais, même si le Jett J1 avait ses fidèles partisans, il ne pouvait pas percer le marché américain. Finalement, Remo a vendu les moules et le concept à Pro Tork au Brésil, où la botte Jett est toujours fabriquée. Christophe Pourcel a couru en bottes Jett jusqu'à sa retraite en 2017.

MXA a deux pilotes d'essai qui portent des bottes Jett, même si elles ne sont pas disponibles aux États-Unis depuis 2015. Il s'agit du coureur australien Dan Alamangos à Glen Helen.

Il y a encore de petites poches de fidèles porteurs de bottes Jett J1 à travers les États-Unis. Bien qu'ils aient essayé de faire expédier les bottes du Brésil, ils n'ont pas réussi, alors ils achètent des originaux usagés et s'ils trouvent plus d'un ensemble, ils les achètent tous.

 

Vous pourriez aussi aimer