FER MOTOCROSS CLASSIQUE: 1971 HARLEY-DAVIDSON BAJA 100

Par Tom White

À la fin des années 1960, le marché des vélos de course à deux temps de petit diamètre explosait. Lorsque Harley-Davidson s'est rendu compte que Hodaka vendait 10,000 100 vélos par an, ils ont décidé de se lancer sur le marché des vélos de course 100 cmXNUMX. Depuis que Harley possédait l'usine italienne d'Aermacchi, ils lui ont fait construire un vélo de saleté Harley d'origine italienne. Il s'appelait le Harley Baja XNUMX et était désespérément grand, sur roues courtes, sous-alimenté et mal maniable.

Mais Harley n'a pas abandonné le Baja 100. Leur équipe de course a engagé certains des meilleurs coureurs du désert à SoCal. Les coureurs étaient Bruce Ogilvie, Terry Clark, Earl Roeseler, Larry Roeseler et Mitch Mayes. Comme vous vous en doutez, les Baja 100 ont rapidement dominé la catégorie des vélos de piste et se sont vendus comme des petits pains.

Malheureusement, ce que les clients achetaient n'était pas ce que l'équipe Harley courait. La Baja 100 d'origine avait des repose-pieds rigides, pas de puissance, un énorme pignon de superposition sur la roue arrière (qui se détachait souvent), un réservoir en forme de boîte à lunch et un siège très dur. Oh, avons-nous mentionné des guidons stupides et des poignées de vélo de rue? Les Bajas avaient cependant des fourches Baby Ceriani, une garde au sol abondante et un look italien racé. L'entrée de Harley-Davidson sur le marché du tout-terrain a coïncidé avec l'arrivée de Honda, Yamaha, Suzuki et Kawasaki sur la scène. Les clients de Baja n'ont pas mis longtemps à se rendre compte qu'ils avaient été dupés. Harley-Davidson a tenté à deux reprises d'entrer sur le marché des motos hors route - une fois en 1976 avec le 250 à fourche arrière et de nouveau en 1978 avec le malheureux MX250.

Le prix de détail suggéré en 1971 était de 670 $. Les Harley Bajas gagnent en popularité en tant que vélos de collection, et un exemple bien restauré peut se vendre jusqu'à 7500 $. Harley a vendu le Baja 100 en 1970 et 1971. De 1972 à 1974, ils ont produit le SR100, qui était essentiellement un Baja 100 avec des lumières. La version tout-terrain a été abandonnée. Si vous avez un Baja 100 ou souhaitez en restaurer un, assurez-vous que les fourches Baby Ceriani sont là, ainsi que le gros amortisseur de direction en aluminium à «bouton de friction». Recherchez le pignon arrière superposé, le tuyau estampé, le carburateur Dellorto et les ensembles de levier d'embrayage et de frein avec de grandes poignées qui semblent sortir des grosses Harley.

Pour plus d'informations sur les vélos classiques, rendez-vous sur www.earlyyearsofmx.com

Fourches bébé CerianiBruce ogilvieFER MOTOCROSS CLASSIQUEfer classiquedirt bikeComte RoeselerHarleyHarley-DavidsonHarley Davidson Baja 100Larry RoeselerMitch Mayemotocrossaction motocrossMXATerry Clark