RÉSULTATS FINAUX: COMPTE RENDU DE LA COURSE DU SAMEDI À GENÈVE SUPERCROSS (AVEC PHOTOS):

Par John Basher    

    Si le Supercross de Genève de vendredi soir indiquait à quel point cette course est spéciale pour les Européens, alors samedi soir était vraiment spécial, car une foule à guichets fermés de 15,000 XNUMX personnes a presque fait sauter le toit du stade. Samedi a présenté les mêmes bouffonneries de la cérémonie d'ouverture des filles à pompons, une cascadeuse Cat et des femmes qui respirent le feu en costume tout droit sorties des fumeurs de Water World. La pyrotechnie illumina le stade et la musique du club résonnait à travers la pléthore d'enceintes tandis que les lasers tranchaient la fumée pour faire monter la foule. L'explication à elle seule ne fait pas la démonstration de cirque de la justice du Supercross de Genève.

    Il était clair en direction de Genève qu'il y avait quelques favoris pour l'illustre victoire. Alors que Genève manquait de profondeur dans le domaine des coureurs, plusieurs grandes stars étaient sûres de se battre. Cependant, alors que le week-end progressait, deux des meilleurs Américains ont été relégués dans les gradins à la suite de blessures tenaces. Il est vrai que Davi Millsaps et Kyle Chisholm étaient capables de faire la queue jusqu'à la porte de départ, les nerfs ont joué le spoiler - mais pas les nerfs auxquels vous pensez probablement. Davi souffrait de deux nerfs pincés dans le dos, tandis que Kyle avait un nerf pincé dans le cou qui lui faisait perdre la sensation dans sa main.

    Ces deux absences ne devraient pas nuire au meilleur chien de Genève. Justin Brayton de Joe Gibbs Racing était impeccable dans sa quête de la couronne de Genève. Vendredi soir, après avoir battu le peloton, Brayton est parvenu à remporter ses deux courses de chaleurs avec facilité et a accédé à la finale. À ce stade, il semblait que sa compétition était dégonflée alors que la confiance de Brayton atteignait son apogée. En conséquence, JB a pris les devants en peu de temps et a parcouru une grande partie du peloton. C'était une démonstration impressionnante de conduite impeccable d'un gars qui mérite plus d'appréciation pour les fans et les médias, mais ne s'y attend pas. Autrement dit, Justin Brayton a l'humilité à la pelle. Il a balayé toutes les courses auxquelles il a participé à Genève et a montré la grâce d'un champion.

    Brayton était dans une ligue différente ce week-end, mais cela ne veut pas dire que le reste du champ était de la viande hachée. Les Européens Gregory Aranda, Fabien Izoird, Arnaud Tonus, Cedric Soubeyras et Christophe Martin étaient prêts pour la guerre, et une guerre est ce qu'ils avaient. Soubeyras et Aranda semblaient avoir du mal au début de la course, et Cédric a effectivement touché le pont et n'a pas pu continuer. Après avoir terminé deuxième lors de la soirée d'ouverture, il a été visiblement déçu (et sanglant) lorsqu'il a quitté la piste en milieu de course. Christophe Martin a rebondi énormément samedi soir avec une deuxième place après avoir atterri en 10e la première nuit. Il était ravi de la deuxième place.

    Gregory Aranda a bien roulé, mais il n'a pas pu arrêter le train de marchandises suisse? Arnaud Tonus. Tonus, le pilote Teka / Suzuki (dont le contrat est en fin d'année), a sonné son 250F pour tout ce qu'il valait en venant du milieu du peloton. Chaque passe que Tonus faisait aux Suisses perdait pratiquement la tête sous les applaudissements. Le bruit était si assourdissant qu'il aurait été intéressant qu'un lecteur de niveau de décibels détermine la sortie de bruit. Le RM-Z250 étiré par l'accélérateur d'Arnaud ne pouvait même pas étouffer le bruit de la foule. Le pilote le plus rapide sur la piste samedi soir non nommé Justin Brayton était Arnaud Tonus. Il s'améliore régulièrement en Supercross, et bien qu'il soit peu probable qu'il vienne en Amérique pour participer à certains événements de Supercross en 2011, il serait intéressant de voir comment il s'en sortirait. Arnaud perd sa course Teka / Suzuki, car le sponsor titre Teka a rejoint l'équipe d'usine KTM en Europe et Suzuki n'a pas assez d'argent pour le garder. La rumeur veut qu'il pilotera une Yamaha en 2011, mais ce serait une décision judicieuse pour KTM de le récupérer, de le mettre sur le KTM 250SXF de Marvin Musquin pour le West Coast Supercross et de conduire Tonus pour les GP.

    Sur la base des scores globaux, Justin Brayton était le vainqueur évident (1-1), tandis qu'Arnaud Tonus était deuxième (5-3) et le Français Gregory Aranda (3-5) troisième.

    Je tiens à remercier Eric Peronnard et le personnel du Supercross de Genève pour leur hospitalité et leur gentillesse tout au long du week-end. Bien que je sois allé en Europe à plusieurs reprises pour différentes courses et GP, je n'ai jamais assisté à une course de Supercross à l'étranger avant Genève, mais la barre a été placée très haut pour tout autre Supercross auquel j'assisterai à l'avenir. Merci beacoup!

RÉSULTATS: SAMEDI GENÈVE SUPERCROSS
1. Justin Brayton… États-Unis
2. Christophe Martin… France
3. Arnaud Tonus… Suisse
4. Fabien Izoird… France
5. Gregory Aranda… France
6. Angelo Pellegrini… Italie
7. Vince Friese… USA
8. Davide Degli Esposti… Italie
9. Loic Rombaut… France
10. Khounsith Vongsana… France
11. Thomas Ramette… France
12. Josse Sallefranque… France
13. Boris Maillard… France
14. Mike Brown… USA
15. Kilian Auberson… Suisse
16. Jimmy Peyras… France
17. Cédric Soubeyras… France
18. Cyrille Coulon… France
19. Gregory Wicht… Suisse


Des quatre Américains présentés aux fans samedi soir, deux d'entre eux (Kyle Chisholm et Davi Millsaps) étaient en tenue de ville.


Arnaud Tonus (tenant le drapeau) a dirigé le contingent suisse à Genève. Comme vous pouvez l'imaginer, les fans suisses sont devenus fous lorsque le trio est sorti lors des cérémonies d'ouverture. Killian Auberson (à gauche) est un sacré pilote de 125 deux temps et a terminé sur le podium les deux soirs de la 125 course de deux temps.


Genève a fêté avec style 25 ans de course de Supercross.


Il y avait plusieurs stars sur place pour regarder la course de Genève. C'est Jeffrey Herlings (sweat à capuche bleu) avec David Knight (à gauche) dans les stands avant les festivités de la soirée.


David Vuillemin a été reconnu lors des cérémonies d'ouverture, ayant déjà remporté la course de Genève. Je ne comprends pas pourquoi il tient un drapeau français, car il a dit il y a des années qu'il insistait pour être originaire de Corona, en Californie. Je plaisante, DV12.


Le pilote Moto Concepts Vince Friese (45 ans) a pris vie la deuxième nuit de course. Il a réalisé la première manche de la course à la chaleur, a échangé de la peinture avec Cédric Soubeyras et a défié toutes les positions.


Les fans ont montré leur soutien à leur pays. Ici, trois filles montrent leur amour pour l'Amérique. D'accord, pas vraiment. Il y avait beaucoup de fans français dans les tribunes.


Davide Degli Esposti est un solide coureur de Supercross. Il est originaire d'Italie et participe aux Championnats d'Europe de Supercross, dont Genève fait partie. Apparemment, Davide avait des problèmes de santé cette année et avait un peu de mal.


Christophe Martin a pris feu samedi soir, terminant deuxième du main event après avoir terminé 10e lors de la soirée d'ouverture. Le Français était naturellement en liesse dans sa performance de samedi.


Avec un peu plus d'une douzaine de portes, certains coureurs ont dû s'aligner derrière la première vague de coureurs. Les meilleures portes étaient à l'extrême gauche, c'est pourquoi les coureurs avec de mauvais choix de portes ont choisi de s'aligner de ce côté. Le choix de la porte de pain et de beurre de Justin Brayton était le troisième à partir de la gauche, car cela lui donnait la ligne la plus droite dans le premier virage.


Vince Friese à la vitesse de distorsion.


Cyrile Coulon est un autre Français rapide.


Justin Brayton est M. Supercross hors saison. Il a dominé à Genève, et c'était impressionnant de le voir voler sur la piste. Il a été le plus rapide à travers les whoops, les effleurant sans effort et a composé des sections rythmiques avec une régularité que peu d'autres étaient même capables de faire. Justin est «Roi de Genève».


Cedric Soubeyras veut courir le Supercross en Amérique. Il a les compétences et il est jeune. Cedric pourrait être un diamant brut pour une équipe intéressée par un coureur 250 Supercross novice.


Mike Brown (3) était la partie centrale d'un sandwich français (est-ce de la viande ou du fromage?) Lors de l'événement principal. Brown a terminé 14e.


Le coureur qui a eu un impact durable ce week-end (en dehors de la circonscription évidente de Justin Brayton) était Arnaud Tonus. J'ai été impressionné par lui la première fois que je l'ai vu rouler, plus tôt cette année au Glen Helen USGP. Notez mes mots, ce gamin va dans des endroits. J'espère que l'un de ces endroits est l'Amérique, car il est talentueux et agréable à gérer.


MXA Le pilote d'essai Dennis Stapleton a participé à l'événement de Genève ce week-end sur un KX450F emprunté à un ami au Danemark. C'est payant d'avoir des connexions! Stapleton a bien performé dans les demi-courses, mais n'a pas pu le mettre dans la course principale chaque soir. Dennis prévoit de pratiquer davantage pour le Supercross à l'avenir et de revenir en Suisse afin de pouvoir participer au spectacle. Stapleton a passé un bon moment, bien qu'il ait été battu et battu de toutes les fois à travers les whoops. Heureusement, il avait Jeremy «J-Bone» Albrecht, le team manager de JGR, dans son coin pour le soutenir.


Au vainqueur, le butin. Bravo, JB!

tonus arnaudcédric soubeyrasDavi MillsapsSupercross de GenèveGregory ArandaJustin BraytonKyle ChisholmMike BrownVince Frise