VENDREDI FLASHBACK | 1987 MOTOCROSS DES NATIONS TRIUMPH

Bob Hannah était une sélection surprise pour la classe 125 au MXDN en 1987. Son patch de fesses se moque du consensus général selon lequel «l'ouragan» n'était pas adapté à l'honneur. Hannah, comme il l'a toujours fait, a prouvé que tout le monde avait tort.

WBien qu'il soit vrai que l'Amérique ouvre la voie dans les victoires en Motocross des Nations, amassant 22 victoires au cours de l'illustre histoire de 68 ans de l'événement, il n'y a pas d'égal à l'équipe qui a remporté 13 trophées Chamberlain consécutifs de 1981 à 1993. Ricky Johnson, David Bailey , Jeff Stanton, Johnny O'Mara, Jeff Ward et bien d'autres coureurs célèbres ont piloté le rouge, le blanc et le bleu sur la plus haute marche du podium. Les historiens se souviendront que l'effort américain en 1981 - la première année où Team USA a remporté le MXDN - était un méli-mélo de talents qui se sont regroupés et ont choqué le monde du motocross; cependant, le MXDN 1987 se distingue parmi les nombreux efforts américains étonnants.

Le Motocross des Nations de 1987 a été une occasion spéciale pour plusieurs raisons. (1) C'était la première fois que l'événement prestigieux se tenait aux États-Unis. L'édition 1987 a eu lieu sur le circuit Unadilla de Ward Robinson à New Berlin, New York. (2) La sélection de Bob Hannah dans l'équipe des États-Unis, au crépuscule de sa carrière, a provoqué un tollé, car Micky Dymond, championnat national AMA 1987 de 125, a été ignoré. Le double champion 125 était livide. (3) Ricky Johnson, Jeff Ward et Bob Hannah avaient l'avantage de jouer à domicile sur Unadilla. Le trio semblait imparable lors des séances de qualification de samedi. Puis, un déluge a frappé l'État de New York et Unadilla était un bourbier dimanche. La boue favorisait les Européens, qui avaient l'habitude de traîner dans la boue de l'Ancien Monde.

«BOB [HANNAH] A DÉCLARÉ PLUS TARD,« J'AI FAIT DÉCOUPER MON TRAVAIL POUR MOI, J’AI JUSTE COMMENCÉ HAULIN »BUTT. Je ne pouvais rien voir. C'ÉTAIT AMUSANT DE TOUT TIRER AVEC MES PIEDS FLAPPIN 'À PROPOS. J'AI UTILISÉ MES PIEDS COMME DES SKIS POUR SE DÉPLACER SUR LA PISTE! '»

Un septième triomphe MXDN consécutif pour Team USA était en doute après la première manche de la journée. Dans la catégorie combinée 125/500, Bob Hannah n'a pas réussi à gravir deux fois une montée raide sur sa Suzuki RM125; cependant, dans un style classique Hurricane, Hannah s'est frayé un chemin depuis la dernière place pour terminer neuvième au combiné et quatrième dans le champ 125. Bob a déclaré plus tard: «J'avais du pain sur la planche, alors je viens de commencer les fesses de Haulin. Je ne pouvais rien voir. C'était amusant de rouler à fond avec mes pieds qui claquent. J'ai utilisé mes pieds comme des skis pour contourner la piste! » Pendant ce temps, Jeff Ward a perdu ses lunettes alors qu'il courait devant sur son KX500. Il a poursuivi sa carrière à la troisième place. Pourtant, la Belgique et la Hollande étaient à égalité au premier rang après la première manche. L'équipe des États-Unis était à l'extérieur.

Les rivaux Jeff Ward (à gauche) et Ricky Johnson (à droite) ont uni leurs forces dans la boue à Unadilla en 1987 pour aider l'équipe américaine à remporter le MXDN pour une septième fois consécutive.

Heureusement, les choses ont basculé en direction de Team USA lors de la course 125/250. Ricky Johnson s'est avéré être l'ancre, saisissant un quatrième départ et dépassant la sensation néerlandaise John Van den Berk pour la tête. Ricky a contrecarré les avancées du 250 champion du monde Eric Geboers et a remporté le départ. Bob Hannah a été une révélation dans la deuxième manche, réussissant un départ parmi les 10 premiers et progressant jusqu'à la troisième place du classement général et la première de la catégorie 125. Lorsque la boue s'est calmée, les Américains étaient à égalité avec la Belgique pour prendre les points avec une course à faire.

Bob essayant de lire un numéro de MXA

Dans la course combinée 250/500, Ricky Johnson (250) et Jeff Ward (500) ont été opposés. N'importe quel autre jour, les concurrents se seraient livrés à une guerre totale, mais le MXDN est différent. Les deux se sont rencontrés au deuxième tour, mais ont évité un désastre potentiel lorsque Ward s'est arrêté et a laissé son coéquipier américain passer. Johnson s'est enfui avec la victoire, qui a assuré le trophée Chamberlain pour les États-Unis. Ricky Johnson est allé 1-1, Jeff Ward est allé 3-3 et Bob Hannah 9-3. Ce fut une journée inoubliable pour Team USA, mais tout aussi importante pour le motocross américain. Les stars and stripes gagneraient finalement 22 fois sur 27 tentatives entre 1981 et 2011; cependant, nous n'avons pas gagné depuis.

LE BEST OF // FLASHBACK FRIDAY'S

Bob Hannahgloire fanéeFLashback vendrediJeff WardmxdnRicky JohnsonRoger Decosteréquipe usathor-flashbackUNADILLE