VENDREDI FLASHBACK: LE PREMIER VAINQUEUR MXDN D'ÉQUIPE USA

Dans le sens des aiguilles d'une montre à partir du haut à gauche: Johnny O'Mara, Chuck Sun, Donnie Hansen et Danny LaPorte ont été la première équipe américaine à remporter l'insaisissable trophée Motocross des Nations Chamberlain.

Tout le monde aime l'histoire d'un outsider se levant et supplantant l'étoile établie. Hollywood sensationnalise généralement le récit, construisant un drame en créant un antagoniste si méprisé que le public collectif ne peut s'empêcher de s'enraciner pour le protagoniste. Pensez Ivan Drago dans "Rocky IV" ou T-1000 dans "Terminator 2." En motocross, il y a eu beaucoup d'événements historiques qui passeraient bien au grand écran, rien de plus que la surprenante victoire de Team USA au Motocross des Nations de 1981.

Les jeunes générations auront du mal à croire que les États-Unis n'ont pas toujours été une puissance mondiale du motocross. Jusqu'en 1981, des puissances européennes telles que la Belgique, l'Angleterre et la Suède ont produit les meilleurs talents. Ce point a été signalé lors des événements annuels de Motocross des Nations. Tenu chaque année à partir de 1947, des noms comme John Draper, Jeff Smith, Derek Rickman, Bengt Aberg et Roger DeCoster ont joué un rôle déterminant dans le pilotage de leurs équipes nationales vers la victoire. Les États-Unis, en revanche, n'avaient été introduits au motocross qu'en 1966 par Edison Dye et Torsten Hallman. Les Américains étaient des néophytes dans le sport, surpassés à tous égards par l'establishment européen.

L'équipe américaine a effectué son premier effort en 1972 avec Brad Lackey, Jim Pomeroy, Jimmy Weinert et Gary Jones. Ils ont terminé septième; une prestation respectable compte tenu des circonstances, mais ils n'étaient jamais en lice. L'équipe américaine s'est régulièrement améliorée au classement général, jusqu'en 1979, date à laquelle elle n'a pas envoyé une équipe en raison du désintérêt des fabricants et de leurs coureurs américains sponsorisés. Encore en 1980, il n'y avait pas d'équipe. Il semblait que la présence américaine au Motocross des Nations était presque terminée.

DECOSTER A OBTENU UNE DIRECTION HONDA POUR SOUTENIR CHUCK SUN, DANNY LaPORTE, DONNIE HANSEN ET JOHNNY O'MARA DANS L'ÉQUIPE REPRÉSENTANTE DES ÉTATS-UNIS. GARDEZ À L'ESPRIT QUE PERSONNE DE L'ÉQUIPE N'AURAIT GAGNÉ DE TITRE EN 1981. COMME TEL, ILS ONT ÉTÉ CONSIDÉRÉS COMME «L'ÉQUIPE B».

C'est là que l'histoire devient bonne. MXA a lancé un effort de collecte de fonds pour envoyer une équipe en 1981. Mettre sur pied une équipe n'a pas été facile. La plupart des stars américaines ne voulaient pas y aller, mais grâce à un petit groupe passionné dirigé par MXA, Larry Maiers et JJ Hanfield, l'argent a été récolté. Tout ce dont nous avions besoin, c'était d'une équipe, même si les stars ne le feraient pas. Roger DeCoster, 16 fois vainqueur en Motocross et Trophee des Nations pour Team Belgium, a estimé que l'Amérique devrait être représentée au MXDN en 1981. DeCoster a demandé à la direction de Honda de soutenir Chuck Sun, Danny LaPorte, Donnie Hansen et Johnny O'Mara en représentant Team USA. Gardez à l'esprit que personne dans l'équipe n'avait remporté de titre en 1981. En tant que tel, ils étaient considérés comme «l'équipe B».

L'équipe américaine a lancé son aventure européenne en participant au Trophee Des Nations 250cc à Lommel, en Belgique. Le sable profond et les conditions dangereuses ont pratiquement garanti une victoire belge… mais cela ne s'est pas produit. Le Belge Andre Vromans a remporté le 250 au général, mais Team USA a pris les places suivantes pour décrocher sa première victoire au Trophee Des Nations. Ce fut une victoire monumentale pour une adversité face à un outsider et surmonter les probabilités sur un sol étranger.

Team USA avait encore des affaires en suspens. Une semaine plus tard, le 500cc Motocross des Nations s'est tenu à Bielstein, en Allemagne de l'Ouest. Le général est descendu au fil de la boue entre l'Amérique et l'Angleterre. Cela aurait pu aller dans les deux sens, mais Lady Luck a brillamment brillé sur Team USA lorsque le Britannique Graham Noyce a subi une crevaison. La marée avait changé. Les États-Unis ont remporté un point sur les Britanniques et ont émergé avec le très convoité trophée Peter Chamberlain.

Le membre vainqueur, Danny LaPorte, raconte: «Encore aujourd'hui, je me souviens être entré dans les stands après avoir scellé la victoire et avoir vu l'excitation sur le visage de mes compatriotes américains. Même les Européens se sont rassemblés autour de nous et ont célébré notre victoire. C'était incroyable! Les fans escaladaient les clôtures et voulaient des autographes. Gagner un Championnat National ne se rapproche même pas du sentiment de gagner le Motocross des Nations. Il y avait tellement d'émotion. "

Team USA gagnerait 13 combinaisons MXDN consécutives, et l'intérêt américain pour l'événement annuel mondial de motocross a été renouvelé. Tout cela était dû à un petit groupe de personnes qui croyaient au motocross américain autant qu'à un outsider.

CHUCK SOLEILdanny laporteDonnie Hansengloire fanéeFLashback vendredijohnny o'maraéquipe usa