TECHNOLOGIE MOTOCROSS OUBLIÉE : GARDE-BOUE ARRIÈRE DE PLAQUE D'IMMATRICULATION


Le quadruple champion national 250 Gary Jones sur la Kawasaki KX1983 de MXA de 500 avec le garde-boue de plaque d'immatriculation arrière d'origine.

L'histoire du motocross est remplie d'exemples d'idées créatives qui ont été annoncées comme révolutionnaires, mais, en raison du rythme rapide des changements dans le développement, ont sombré dans le marais de la technologie oubliée. Bien qu'il soit préférable de laisser certaines idées abandonnées, d'autres étaient vraiment innovantes (sinon finalement couronnées de succès). MXA adore révéler les anecdotes techniques du motocross. Vous souvenez-vous de cette idée ? Ailes de plaque d'immatriculation arrière.

En 1965, Bert Greeves a introduit les garde-boue arrière avec plaque d'immatriculation sur la Greeves 250 Challenger.

En 1979, la FIM a adopté une règle stipulant que les plaques d'immatriculation arrière devaient être déplacées vers l'arrière afin que les jambes des coureurs ne masquent pas les numéros. La solution simple consistait à monter les plaques d'immatriculation avant ovales par l'aile arrière, comme Husqvarna le faisait depuis des années. L'AMA n'a pas emboîté le pas immédiatement, mais le marché des pièces de rechange a immédiatement réagi et a commencé à vendre des panneaux latéraux allongés pour la plupart des marques de vélos, bien qu'ils soient souvent fragiles car la seule structure à l'arrière du vélo pour supporter ces panneaux latéraux plus longs était le siège verrouiller. Pour la saison 1979, Yamaha, Kawasaki, Suzuki, Maico et Bultaco sont venus avec des plaques d'immatriculation arrière, tandis que Husqvarna a conservé ses plaques d'immatriculation avant ovales à l'arrière. Le seul obstacle de 1979 était Honda, qui ne s'est conformé aux nouvelles règles qu'avec le modèle de 1981.

Kawasaki était la seule marque japonaise à adopter des garde-boue de plaque d'immatriculation arrière, bien que certaines motos de travail de la fin des années 1960, comme cette Suzuki RA1966 de 125, en aient.

Les motos les plus étranges issues de ce changement de règle étaient peut-être les Kawasaki KX1982, KX1983 et KX125 de 250 et 500, qui remontent à 15 ans dans l'histoire du motocross pour copier le garde-boue arrière en fibre de verre moulé de la Greeves 1965 Challenger de 250.

1965 Greeves 250 challenger1977 suzuzki ra125Kawasaki kx1983 500technologie de motocross oubliéemotocrosstechnologie de motocrossMXAplaques d'immatriculation des ailes arrière