JODY'S RACING SCRAPBOOK: CES INSTANTANÉS POURRAIENT ÊTRE À VOUS


L'album de motocross d'un homme est à peu près le même que celui d'un autre. Ils contiennent tous des joyaux du passé, des moments précieux perdus dans le temps.

Nous espérons qu'un regard sur les vieilles photos de Jody vous rappellera votre bon vieux temps. Prenez cette photo ci-dessus par exemple. Le Hodaka Super Rat de Jody a à peine utilisé des pièces de Hodaka. Les chocs étaient de Arnaco. Les fourches à maillons principaux et le bras oscillant plus long de deux pouces étaient de Swenco. Le haut de gamme radial était d'Eric Jenson. Le siège était aussi petit que possible. Le réservoir d'essence était un réservoir CZ en fibre de verre de rechange. Les ailes étaient de Preston Petty. La cartouche de filtre à air en aluminium, la valve à clapets GEM et le duvet pipe étaient tous des mods populaires. Le cadre ne serait pas utilisé sur un vélo de montagne aujourd'hui. Quant à la coupe de cheveux… que pouvons-nous dire, c'était dans les années 1970.


La transition du motocross des années 1960 au début des années 1970 a été une période cool. Les fourches à maillons principaux étaient un retour aux années 1960, tout comme le pantalon en cuir matelassé, mais les bottes Full Bore, Hallman Flip Visor, le garde-boue facial, le rabat en caoutchouc sur le garde-boue avant, les amortisseurs Curnutt sur les fourches et les leviers en plastique Impact parlaient du La prochaine génération. Cette photo a été prise lors d'une course de cross-country sur une piste à l'extérieur de Denton, au Texas.


Il s'agit d'un coureur sur route Hodaka de la fin des années 1960. Jody a initialement couru en 100 GP, mais il a finalement demandé à EC Birt de construire un moteur à gros calibre afin de pouvoir le piloter dans la catégorie 125 GP (avant qu'il n'y ait un Hodaka 125cc). Jody a toujours insisté sur le fait qu'il était plus rapide en 100 que ce ne l'était en 125. Finalement, Jody l'a équipé d'un haut de gamme EC Birt big bore et l'a couru en 200 GP. Jody a toujours ce vélo dans sa grange cinq décennies plus tard. Il allongeait le bras oscillant à chaque fois qu'il agrandissait le moteur.


Cette photo a été prise lors d'une course de cross-country au Texas il y a 48 ans. La course était plus décontractée à l'époque, ce qui explique le jean et le sweat-shirt. Notez la culasse Webco, les protections de fourche en nylon, la bavette en caoutchouc, le réservoir d'essence en fibre de verre, les lunettes de commandant de réservoir en caoutchouc avec la sangle à l'intérieur du casque (car l'élastique était trop faible s'il était laissé à l'extérieur) et le tuyau d'échappement du lance-flammes d'origine. Juste pour que vous le sachiez, les pieds de fourche avaient un diamètre de 30 mm – les pieds de fourche d'aujourd'hui font 48 mm – et les curseurs de fourche ne sont pas en aluminium, ils sont en acier. La roue avant est un 19 pouces et Jody a utilisé le plus gros pneu avant disponible à l'époque, il n'est qu'un peu plus petit que le pneu arrière de 18 pouces.


L'une des courses sur route les plus célèbres de tous les temps était la course sur route Austin Aquafest. Il a eu lieu dans les rues de la ville d'Austin, au Texas. La course était très amusante, mais il y avait des trottoirs, des bâtiments et des poteaux téléphoniques le long du parcours. Le meilleur que Jody ait jamais fait à la course Aquafest était neuvième en 125 GP, mais il a acquis une certaine notoriété en sautant le départ du drapeau de la deuxième rangée et en éperonnant Freddy Spencer au premier rang. Le pneu avant maigre de Jody s'est coincé entre le bras oscillant Yamaha TA125 de Spencer et le tuyau d'échappement. Spencer n'a pas gagné cette année-là. Notez le ruban adhésif sur la botte et la cuisse de Jody d'un accident plus tôt dans la journée. Le numéro de licence AMA Road Racing de Jody était 192, qu'il a ensuite adopté pour le motocross.


Tous les coureurs sur route ont des pitbikes pour se déplacer sur le parcours. Jody a tenté de piloter son cyclomoteur Garelli dans la catégorie Grand Prix 50cc. Il a fumé alors que sa vitesse de pointe était en baisse d'environ 70 mi / h par rapport aux coureurs de route italiens spéciaux. Les organisateurs de la course lui ont finalement interdit de faire des bêtises. Les cheveux longs étaient aérodynamiques.


Les batailles les plus intenses se déroulent toujours entre amis. Cela vaut pour Ketchup Cox (CZ) et Jody Weisel (819). Ces deux éditeurs MXA des années 1970 ont couru ensemble au Texas quand ils étaient enfants et ont poursuivi leurs combats tout au long des années 1980 à Saddleback (jusqu'à ce que Ketchup passe aux quads). Ketchup était un fidèle pilote CZ et a essayé de faire courir les vélos tchèques bien au-delà de leur apogée. Les deux Texans ont frappé des barres tous les week-ends jusqu'au drapeau à damier (ou jusqu'à ce que Ketchup se casse un os) - quoi qu'il arrive en premier.


À l'époque de la gloire, la classe 100 Pro à Saddleback était un gros problème. C'est le «virage de la route» à Saddleback. Chris Parker (514) mène sur une CR125 gainée de Jeff Ward Racing Products (JWRP) dans un cadre XR75. Mark Lawrence (11D) est deuxième sur un YZ100. Jody Weisel est troisième sur une Suzuki RM100 (sa plaque d'immatriculation avant pend à la main de l'accélérateur). Randy Skinner est le quatrième pilote sur une Honda CR125 à manches longues. Randy Skinner et Jody Weisel sont toujours en course aujourd'hui.


Jody n'a jamais voulu abandonner Hodaka dans la classe 125. Mais la marque Oregon n'a pas pu suivre le rythme rapide du changement au milieu des années 70. Notez les cuirs Full House et les bottes en plastique Heckel, mais, plus important encore, le stand d'inscription Saddleback et le snack-bar en arrière-plan contiennent de nombreux souvenirs.


Dans un dernier effort pour garder son Hodaka Super Combat 1974 à la pointe, Jody a remonté les amortisseurs, ajouté des fourches Kayaba de 36 mm et un moyeu avant Rickman. Le réservoir d'essence est fabriqué par Alex Steel et le tuyau a été fabriqué par Grand Prix Specialties. Malheureusement, le moteur de combat Hodaka 1974cc 125 n'était pas fiable et Jody a poussé ce vélo dans sa grange l'année suivante et ne l'a plus jamais couru. Il l'a retiré 30 ans plus tard pour l'exposition «Motocross America» du Temple de la renommée de l'AMA. Aujourd'hui, il peut être trouvé dans «Early Years of Motocross Museum» de Tom White.


Jody est retourné au Hodaka une dernière fois en 1977, lorsque l'exécutif de Hodaka Marvin Foster lui a demandé de développer une version motocross du vélo d'enduro Hodaka Thunderdog 250cc. Le vélo fini avait des fourches Kayaba, Fox Airshox (prévues), une roue avant RM250, une roue arrière CR250, un bras oscillant en aluminium personnalisé, des barres arrière et un moteur Ted Moorewood (de Myerscough Machines et NMA fame) spécialement préparé. Lance Moorewood est montré ici sur le Thunderdog à Indian Dunes. Jody a renvoyé le vélo à l'usine de l'Oregon, mais ils ont cessé leurs activités peu de temps après et le prototype de vélo a disparu.


C'est le premier virage à Mosier Valley (entre Dallas et Forth Worth) en 1974. Jody a dû oublier de mettre ses lunettes avant le départ car elles pendent déjà.

Jody en 1976 sur son centre-port CZ exerçant dans les champs pétrolifères juste au sud de Long Beach.


Jody (3) pilote un side-car Yamaha 650 Wasp en tête du championnat de Californie Sidecar sur la piste arrière de Saddleback. Jody, Ricky Johnson et Feets Minert ont tous participé à des courses latérales à l'occasion. Comme pour la plupart des courses de side-car américaines, les Whitney Brothers ont gagné, mais Jody a réussi à styliser devant pendant un certain temps. Au bon vieux temps, les coureurs de motocross ne faisaient pas que faire de la course de motocross. Jody au clair de lune en side-car, course sur route et piste de terre.


Kevin Rodgers sur une Montesa poursuit le Husqvarna de Jody vers le célèbre virage de Saddleback Park. Lorsque vous êtes allé à une course dans les années 1970, vous avez été assuré de voir des vélos de Montesa, Husqvarna, Ossa, Penton, Bultaco, BSA, Rokon, CZ, Maico, Hodaka, Monark, DKW, Can-Am et d'autres marques mélangées avec les marques japonaises.


Cette photo a été prise une semaine après que le triple champion national 250, Tony DiStefano, a perdu la vue de l'œil droit à la suite d'un accident d'atelier. Jody, toujours l'ami attentionné, se moque de son copain.

Ça n'a pas l'air bien. Vérifiez la photo suivante pour voir comment cela s'est avéré. Alerte spoil! La jambe droite de Jody ne s'est pas remise propre.

Le photographe Mike Van Camp a tourné cette séquence de Jody échangeant au Perris Raceway. Vous ne pouvez pas dire à quelle vitesse cela a été jusqu'à ce que vous remarquiez que même lorsque le vélo a touché le sol, la roue avant pulvérise toujours le perchoir (tout comme le visage de Jody).


Cette section sablonneuse de la piste peut ressembler à Southwick ou à Indian Dunes, mais c'est en fait une journée très rare à Saddleback ... et aucun Jody ne l'a sauvé.


Il s'agit du gang Pro Circuit en 1979. (De gauche à droite) Bill Keefe (chapeau de cowboy), Lance Sallis, Steve Wiseman, Jody Weisel (troncs de surf verts), Mitch Payton (tenant CR, le cocker spaniel), Mike Monaghan (Chemise PCP) et Steve Ballmer.


Les bottes en plastique Heckel se démarquent sur cette photo de 1976 de Jody sur une Honda CR125 tout rouge à Saddleback. Les manches de style ragland feront un retour un jour.


C'est une vie difficile quand tout ce que vous avez à faire est de voyager sur des plages exotiques pour promouvoir la conception de votre planche de surf. Les planches de surf asymétriques de Jody, construites par Loe Surfboards, étaient longues et étroites d'un côté et courtes et larges de l'autre. La nageoire était décalée sur le côté étroit. On pourrait dire qu'il était en avance sur son temps pour les années 1960, mais la vérité est que son temps n'est pas encore venu (même après 50 ans). J'ai adoré la barbe.

Jody à Saddleback sur une Montesa 1977.

Lorsque Jody a décidé d'arrêter de porter des bottes Heckel, c'est ce qu'il a fait avec elles.

La voltige aérienne dans son Kachina vintage est considérée comme relaxante pour Jody. Considérez-le comme le frottement de grands sauts, mais sans avoir à revenir sur terre (et un peu plus haut au-dessus du sol).

Quelle photographie capsule temporelle! Voici Saddleback Park. Le vélo est un Montesa 250 VB. Les bottes sont des Heckels. Le pantalon est Bill Walters. Le casque est un Bell Motostar. Le protège-poitrine est un modèle JT «Mikkola». Les lunettes sont Skyway Foam Fits. La ceinture rénale est une ceinture dorée. Non seulement Jody ne porte plus rien de tout cela, mais il ne lance pas son vélo dans un virage jusqu'à ce que les repose-pieds ne traînent plus non plus. Peut-être parce qu'il a 40 ans de plus et 12 ans de plus.


Depuis la ligne de départ de Saddleback, vous pouviez voir au loin Suicide Mountain sur la colline à plusieurs niveaux.


Preston Petty (à gauche) et Jody au Superbowl of Motocross. Ils le préparaient pour la caméra.


Avec le temps, il est difficile de se rappeler à quel point le motocross était difficile au début des années 1970. Examinez de près les jointures sur les mains de Jody et vous verrez à quel point il s'est approché des arbres de l'ancienne piste de Mosier Valley au Texas. Big R Cycles était sa maison loin de chez lui. Il était peuplé par des hommes sauvages… vraiment juste des adolescents à l'époque.


Comment saviez-vous que vous aviez réussi à remonter la journée - être sur la couverture de «Rolling Stone» pour les rock stars ou «Cycle News» pour les motocyclistes. En septembre 1974, Jody et son chien ont fait la couverture de «Cycle News»… que Jody appelle «cinq jours de gloire et une vie sous une perruche».

Cette photo a été prise sur l'ancienne piste «DeSoto Moto» d'Escape Country en 1976. Jody a affirmé que le meilleur moyen de faire tourner un Ossa Phantom était de le lancer. Notez qu'en 1976, il porte toujours ses chaussettes par le haut. de ses bottes.


Vous pouvez toujours trouver des indices sur une vieille photo sur son âge. Lance Moorewood (à gauche), Jody (au centre) et Radical Ron Turner sont à Saddleback Park, la clôture à neige est un cadeau. Ils portent toujours des bottes en cuir à boucles. La Suzuki RM125 est refroidie par air, à double amortisseur et freinée par tambour. Lance porte un casque ouvert; Jody porte une combinaison de saut (que les cavaliers portaient dans les années 70 pour garder leur équipement propre) et tient des lunettes Carrera.


À l'époque où l'industrie de la moto vendait 1,000,000 30 XNUMX de motos hors route par an, ces quatre gars dominaient le monde des tests de vélo. Il s'agissait de l'équipe de démolition MXA d'il y a XNUMX ans - Lance Moorewood (à genoux), David Gerig (à gauche), Gary Jones (au centre) et Jody Weisel (à droite).

Aucune datation au carbone n'est nécessaire! Nous sommes en 1981. Les bottes en plastique Scott et le casque Bell sont des indices, mais le Maico 1981 de 490 est un cadeau mort. L'année suivante, Maico a opté pour le vélo à amortisseur unique qui a été suivi par la faillite et, brièvement, le vélo clone M-Star.


Saddleback était la piste parfaite pour les charmes d'un Maico 1981. Le gros moteur 490 a produit une grande puissance pour le long démarrage en montée, tout en étant coupleux et gérable sur la saleté à rainures bleues.


Un autre Maico, mais cette fois au lac Whitney, au Texas, en 1975.


Jim O'Neal, Rick «Super Hunky» Sieman et Jody Weisel posent pour un instantané lors d'une course de Golden State en 1982. Eh bien, Jim O'Neal pose, tandis que Super Hunky raconte à Jody une histoire fabuleuse et peut-être vraie.

Personne ne passe à travers tous les coins sans erreur occasionnelle, mais ça fait beaucoup moins mal si quelqu'un en prend une photo pour le scrapbook.

Voici le tableau de l'équipe Dewey Weber de Jody. Il est suspendu dans son salon aujourd'hui. Ce modèle s'appelle le Weber SuperWide Performer. Il a deux lisses en mousse et mesure 8 pi 11 po. le Motif cachemire l'impression était une chose des années 1960. Le SuperWide était le modèle avant le Weber Vee-Bottom. Jody détestait le Vee-Bottom paresseux et a décidé de concevoir sa propre planche de surf pour une entreprise concurrente.

C'est Jody aujourd'hui, tenant le dernier exemple restant de sa conception de planche de surf asymétrique. La conception profonde des ailerons, qui est décalée sur le côté, est faite de plusieurs couches de tissu en fibre de verre et est réglée pour fléchir sous une charge.

Toujours en course 53 ans après sa première course de motocross, voici Jody Weisel le week-end dernier à Glen Helen sur une Husqvarna FC2022 350.

Aucun album de photos de Jody ne serait complet sans une photo de Lovely Louella. Ceci est un classique.

 

HODAKAHusqvarnaJim o'nealJodyJody WeiselmontesamotocrossMXAPreston Pettysellesuper-rat