MINI-VUE MXA: JOEY SAVATGY


Un Joey Savatgy victorieux a remporté les deux motos à Hangtown.

Par Kyoshi Becker

Joey Savatgy est l'un des meilleurs pilotes de l'équipe Monster Energy Kawasaki Pro Circuit. Après avoir eu une carrière amateur modestement réussie, Savatgy est devenu Pro en 2013. Il a commencé à courir pour l'équipe J-Star JDR KTM maintenant disparue et a terminé troisième au classement général du championnat 250 West Supercross. Savatgy est devenu un pilote pour l'équipe Monster Energy Kawasaki Pro Circuit en 2015. Il a terminé quatrième au classement général en Supercross et a eu neuf top 10 dans les championnats nationaux AMA 2015. Originaire de Californie, Savatgy a passé une grande partie de sa carrière de pilote sur la côte est, s'entraînant d'abord avec Colleen Millsaps à MTF alors qu'il était amateur. Maintenant, il s'entraîne avec Ricky Carmichael à la ferme GOAT.

Vous avez bien démarré la saison nationale. Des pensées? Je n'ai pas grand chose à dire. C'était une journée parfaite. Nous nous sommes qualifiés le plus rapidement et avons obtenu le holeshot dans la première course. J'ai pu mener ce fil à fil, puis j'ai eu un autre bon départ dans la deuxième manche. Après avoir suivi (Jessy) Nelson pendant un certain temps, j'ai pu faire la passe et la ramener à la maison pour une victoire 1-1. Aujourd'hui, c'était la première victoire en moto de ma carrière. Faire un suivi avec une deuxième victoire de moto est une façon solide de commencer la saison.

Des réflexions sur le drapeau rouge lors de la deuxième manche et redémarrer? Je n'étais pas dans la meilleure position avant le drapeau rouge. Je pense que j'ai commencé vers la sixième. Avec un accord drapeau rouge, vous obtenez une autre chance. En même temps, vous avez une autre chance de vous mettre dans une situation pire. Cela fait simplement partie du travail et nous sommes ici pour exécuter. Inutile de dire que cela m'a aidé. Nous avons pu améliorer notre départ et cela nous a mis dans une meilleure position. J'ai suivi Jessy (Nelson) pendant longtemps. Il avait de meilleures lignes que moi, mais j'ai pu les reprendre au fil du temps et combler l'écart. Une fois que j'ai fait le mouvement et tiré autour de lui, il n'y avait plus de perchoir [rires]. J'ai pu me concentrer sur ma course et égaliser mes temps au tour pour m'assurer de ne pas laisser tomber.


Savatgy attend avec impatience Glen Helen ce week-end.

Vous avez été fort tout au long de la saison du Supercross, mais vous avez eu une nouvelle vigueur au Supercross de Las Vegas. Qu'est-ce qui a déclenché cela? À ce moment-là, nous avons eu quelques problèmes qui m'ont échappé. C'était malheureux, mais nous nous sommes regroupés. J'ai travaillé dur et je savais ce qu'il fallait faire. A Santa Clara, j'ai très bien roulé, mais je n'ai pas pris un bon départ. En arrivant à Las Vegas, j'ai aussi eu la qualification la plus rapide. J'ai eu le holeshot et j'ai gagné la course. Ce fut un long processus, mais nous avons consacré du travail et du temps. Je suis content que ça porte ses fruits.

Il fallait s'adapter rapidement au changement climatique de Vegas. En pratique, vous vous habituez à la piste dans un sens, puis quand il pleut, vous devez totalement réinitialiser votre plan de jeu. Ce sera complètement différent de ce que vous aviez prévu. Dans l'ensemble, cela fait partie de notre travail. Nous devons nous adapter rapidement, et à Vegas, cela a fonctionné.

Une incitation supplémentaire à gagner un titre avant que Cooper Webb ne monte? Non, parce que J-Mart [Jeremy Martin] a la plaque numéro un. Il y a toujours une incitation à gagner. Je veux gagner. J'ai faim et je commence la saison du bon pied. J'aurais aimé remporter le titre de Supercross cette année et je m'en suis approché, mais j'ai fait tout ce que j'ai pu faire. Je veux faire avancer les choses et je m'accroche à la plaque rouge le plus longtemps possible.

Comment ça fonctionne avec Mitch Payton? C'est un gars terre-à-terre. Nous sommes tous les deux très similaires et nous sommes très dévoués à ce que nous faisons. Il veut gagner et je veux gagner. Nous nous entendons très bien. Je reste souvent chez lui quand je viens en Californie. Nous dînons fréquemment ensemble. C'est une bénédiction. Mitch m'a accueilli quand de nombreuses équipes n'étaient pas sûres de moi. Il a vu quelque chose que personne d'autre n'a fait. Il y a une raison pour laquelle il est le propriétaire de l'équipe 250 le plus gagnant qui soit. Il sait ce qu'il fait. J'essaye de le rendre fier.


Joey Savatgy et Mitch Payton célèbrent.

Mitch Payton, que pensez-vous de Joey Savatgy en ce moment? Je suis vraiment content pour lui. Il a très bien roulé aujourd'hui. Il s'est qualifié le plus rapide, a réussi le holeshot dans la première manche et a décollé. C'était génial. Dans la deuxième manche, il a commencé deuxième et cela a pris un peu de temps, mais en gros, il a pris la tête et a tout géré assez bien. C'était un peu inquiétant vers la fin, car Alex Martin arrivait. Je suis vraiment content pour Joey. Il a remporté un classement général à Unadilla l'année dernière, mais il n'avait toujours pas gagné de moto. Gagner deux motos et obtenir le général est le moyen de le faire! Je suis excité pour lui.

Vous avez deux surnoms: "Lion" et "Savage". lequel préfères-tu? J'aime «Savage», mais ma copine aime «Lion» parce que le lion chasse toujours sa proie. Je pense que je vais m'en tenir à «Savage», car il va mieux.

250ressortissants amaHangtownJoey Savagtymotocrossaction motocrossMXAExtérieur l'extérieur