REM GLEN HELEN RACE REPORT: GRANDE NOUVELLE POUR LES COUREURS REM CETTE SEMAINE (MISE À JOUR)

Sean Lipanovich (505) est allé 1-1 dans la catégorie 450 Pro. C'est une bonne publicité pour son école de motocross Sean Lipanovich (SLMX). Photo : Jon Ortner

PHOTOS DE DEBBI TAMIETTI, DAN ALAMANGOS & JON ORTNER

Ce n'est un secret pour personne que REM Motocross est à vendre. Frank et Myra Thomason cherchaient depuis un certain temps quelqu'un pour reprendre la série de courses qu'ils avaient lancée il y a 35 ans. Mais ils ne voulaient pas n'importe qui - ils voulaient quelqu'un qui honorerait la série de courses qu'ils ont construite - et REM est connu dans le monde entier. Ainsi, la « grande nouvelle » lors de la réunion des coureurs de cette semaine était que la prochaine course REM le 19 mars serait la dernière que Frank et Myra courraient. Mais ils ont promis que REM Motocross continuerait, espérons-le avec la même machine bien huilée qui a commencé les entraînements à 8h30 et a fait toutes les courses à 2h00 Sans parler d'une piste de course qui rappelle la gloire jours, pas seulement du motocross américain, mais du motocross de Glen Helen, puisque la piste du REM se trouve exactement sur le même terrain que celui où se trouvait le Arroyo Cycle Park des années 1970.

Glen Helen deviendra le nouveau gardien de REM et promet de continuer à laisser les coureurs REM payer des frais d'entrée de 20 $ au lieu de 30 $ les jours de course, de mettre à niveau le système de sonorisation de la REM Tower, d'accorder un crédit d'entrée de 10 $ aux coureurs qui ne veulent pas leur trophée et courir des séries de courses de printemps, d'été, d'automne et d'hiver de quatre ou cinq courses chacune et conserver des points pour la série trimestrielle et faire le total des points pour le coureur REM numéro un annuel.

Todd Sibell (829) va si vite que son pneu arrière n'a même pas besoin de toucher le sol. Photo : Debbi Tamietti

Mais peut-être est-il préférable de laisser Frank raconter l'histoire de sa retraite de la promotion des courses. Nous nous attendons à voir Frank aux courses, une fois qu'il sera fatigué de siroter Pina Colada et travailler son bronzage.

Todd Sibell (829) et Sean Lipanovich (505) sont restés proches pendant toute la course 450 Pro. Photo : Debbi Tamietti

Frank a écrit sur la page Facebook du REM : « C'est une chose à laquelle je pense depuis longtemps. Après toutes ces années, de 1986 à 2022, REM Motocross a été au centre de ma vie. Ma famille et moi avons vécu les nombreux hauts et bas d'être des promoteurs de motocross. Nous avons fait de grands événements et de petits événements. Nous nous sommes fait beaucoup d'amis et quelques ennemis en cours de route.

"Il y a plusieurs années, j'ai commencé à chercher une rampe de sortie et au cours de la dernière année, j'ai essayé à peu près tout pour trouver un héritier convenable pour REM. Cela a été une tâche très difficile et fastidieuse. Il me semble, après avoir interrogé, discuté et disséqué des personnes, que la majorité des personnes qui ont exprimé leur intérêt n'ont tout simplement pas l'éthique du travail ou la volonté de faire ce que nous avons fait au cours des trois dernières décennies et demie. Ne vous méprenez pas, c'est une affaire très difficile. Quelqu'un essaie toujours de voler vos coureurs, vos sponsors, vos idées et votre personnel. Je savais depuis le début qu'il serait difficile de trouver quelqu'un pour faire avancer le programme dans le futur. Il n'a jamais été question d'argent, il s'agissait de nos coureurs. Nous voulions trouver une personne qui veuille prendre soin de notre public. À cette fin, nous avons conclu une entente de principe avec Glen Helen pour prendre en charge le programme du samedi REM. Ils annonceront très bientôt leur nouveau calendrier, mais c'est à peu près le même calendrier qui est sur leur site Web depuis quelques mois.

« Myra et moi courrons notre dernière course le samedi 19 mars. Après cela, il y aura un changement de personnel, mais la plupart de notre personnel actuel sera toujours là tous les samedis pour offrir les meilleures courses de motocross locales à SoCal. Après toutes ces années, cette annonce est vraiment douce-amère. Vous allez tous me manquer. Même les enfants à problèmes. De notre première course à Carlsbad Raceway en novembre 1986, à notre première course à Glen Helen le 4 avril 1998, à notre dernière course le 19 mars 2022, nous avons fait de notre mieux. Vive les courses de motocross locales, vive le REM Saturday Motocross. Merci à tous ceux qui ont rendu nos plus de 1200 courses de motocross possibles.

Robby Schott (523) a remporté la catégorie 250 Pro. Les branches ne sont pas aussi proches de la piste qu'elles en ont l'air. Photo : Debbi Tamietti

Et c'est la grande nouvelle de REM. Il n'y a personne qui court chez REM qui ne souhaite pas à Frank et Myra une vie heureuse, décontractée, détendue et moins stressée que celle qu'ils ont menée tout en s'occupant d'un groupe de coureurs de motocross, qui ont universellement oublié leurs transpondeurs, ont raté le début de leurs courses, couper la piste, ignorer les drapeaux jaunes, se tromper d'entraînement, rouler dangereusement ou, Dieu nous en préserve, se battre pour la huitième place dans la catégorie novice des plus de 40 ans. Cela dit, REM a les coureurs les plus fidèles de Glen Helen. Ils vivent et respirent Glen Helen - ils se présentent quand il pleut, ils se garent au même endroit avec les mêmes copains chaque semaine et ils adorent courir - mais pas sur une piste de course plate comme une planche jonchée de beaucoup de sauts inutiles. Ils veulent que le motocross reste fidèle à son passé - en tant que sport le plus difficile au monde - et non le sport le plus dangereux au monde.

Jason Jeffrey (63 ans) met son GasGas dans la berme de sable qui mène au canyon arrière. Le gagnant du Vet Intermediate a 250 Pro Preston Tilford qui respire dans son cou, alors il vaut mieux l'intensifier. Photo : Debbi Tamietti

Le premier virage du nouveau mini-Talladega a été retravaillé pour la course de cette semaine afin de rendre son inclinaison plus raide et sa forme plus elliptique. Photo : Dan Alamangos

Chris Radzinski (104) et Alan Jullien (70) se sont livré une bataille animée. Photo : Debbi Tamietti

Mais, Chris Radzinski n'a pas couru depuis un moment et a eu une mauvaise pompe au bras. Tard dans la course, il a été aperçu en train de secouer les mains sur plus d'une ligne droite. Photo : Debbi Tamietti

Randel Fout aime le GasGas MC 2022F 450, car il est mince et le taux de ressort plus doux du GasGas lui convient mieux que la plupart des autres 450. Photo : Debbi Tamietti

Joe Sutter (111) est allé 1-4 dans ce qui s'est avéré être une bataille à trois pour la victoire globale dans la catégorie Expert des plus de 50 ans. Le 1-4 de Joe a été battu par le 2-2 de Nick Waters et le 3-1 de Mike Davis. Photo : Jon Ortner

Ce devait être la «journée internationale GasGas MX125 à deux temps», car une foule d'entre eux se sont présentés au REM ce week-end en préparation du championnat du monde à deux temps du 16 avril, dans lequel Pasha paie une bourse de 15,000 5000 $ (avec des paiements de 125 30 $ en les 125 pros, les plus de 50 125 pros et les plus de 24 XNUMX pros). C'est Pete Murray (XNUMX ans). Photo : Debbi Tamietti

Luc De Ley (97 ans) était un autre pilote de GasGas MC 125, qui a décidé de piloter un GasGas MC250F. Photo : Debbi Tamietti

Le Sud-Africain Alan Jullien s'est également présenté sur un GasGas MC 125 et avait l'air bien dans la catégorie Over-50 Elite, jusqu'à ce que cela se produise. Sur la première photo de cette séquence, Alan met sa roue avant au sommet de la berme. C'est la deuxième pire chose que vous puissiez faire dans une balayeuse de descente rapide. Photo : Jon Ortner

La première pire chose que vous puissiez faire est de faire passer votre roue avant par-dessus la berme, tandis que votre roue arrière est toujours dans la berme.. Photo : Jon Ortner

La photo trois montre le résultat inévitable. Photo : Jon Ortner

Pasha Afshar a fait un changement de vitesse entre les motos. Photo : Debbi Tamietti

Dan Alamangos était la Guinée MXA envoyée pour tester trois choses sur la KTM 250SXF Factory Edition: (1) Le nouveau couvercle de boîte à air ventilé (c'est pourquoi il manque la moitié du nombre). (2) Pour voir s'il pouvait engager et désengager Quick Shift à la volée. (3) Enfin, pour savoir à quel point il pourrait se rapprocher du fond des fourches. Photo : Debbi Tamietti

Jon Ortner (10), Ed Guajardo, Robert Reisinger et Pete Murray se sont affrontés pour la victoire des plus de 60 ans. Pete Murray est propriétaire de cette classe et a remporté le championnat du monde vétérinaire des plus de 60 ans au cours des trois dernières années. Mais, il n'a pas gagné au REM, en grande partie parce qu'il a amené un GasGas MC125 pour affronter les gros quatre temps de Jon Ortner (1-1), Ed Guajardo (2-2) et Robert Reisinger (4-3) . Pete Murray est allé 3-4 pour le quatrième. Photo : Debbi Tamietti

Val Tamietti (31 ans) fait flotter sa Yamaha YZ2022 250 deux temps sur ce saut en montée tournant à droite. Photo : Debbi Tamietti

John Caper (44 ans) a travaillé dans l'industrie de la moto toute sa vie, notamment chez O'Neal Racing, AXO, Sinisalo et Mechanixwear. Photo : Debbi Tamietti

Paul Fitz-Gibbon (38), Marc Crosby (62) et Tim Hoole (40) ont terminé 5e, 10e et 6e dans la catégorie intermédiaire des plus de 60 ans. Photo : Dan Alamangos

La classe des plus de 60 ans était pleine à craquer, entraînant des embouteillages occasionnels. Ici, Paul Fitz-Gibbon (38) devance Dave Eropkin (811), Val Tamietti (31), Marc Crosby (extrême gauche) et Pasha Afshar (extrême droite). Photo : Dan Alamangos

Jody Weisel (192) de MXA poursuivi par le cinéaste «Art of Moto» Mark Homan (838). Photo : Debbi Tamietti

Le Sud-Africain Deegan Bloomfield (X) est venu aux États-Unis pour faire du motocross et c'est exactement ce qu'il a fait au REM. Photo : Debbi Tamietti

Le Sud-Africain Deegan Bloomfield (à droite) a remporté la classe intermédiaire 125, tandis que papa Grant (à gauche) a utilisé un 2-1 pour remporter les novices de plus de 50 ans devant un top cinq composé de Pat Veritch, Renan Bayer, Robby Mueller et Chuck Peterson. Photo : Dan Alamangos

Owen Wright (473) a remporté la classe novice des plus de 60 ans. Photo : Debbi Tamietti

L'Australien Dan Alamangos a propulsé l'édition d'usine 2022-1 / 2 KTM 250SXF de MXA à la 3e place dans une course des experts de plus de 50 ans, mais dans l'autre course, sa lentille de contact est tombée. Photo : Jon Ortner

REM courra ce samedi 19 mars. Ce sera la dernière course dont Frank et Myra seront responsables, mais comme REM continuera après leur retraite, il y aura des courses les 26 mars, 2 avril, 30 avril. 7 mai et 14 mai. Pour plus d'informations, rendez-vous sur www.glenhelen.com.

 

Debbi TamiettiGlen Helen RacewayJody WeiselJon OrtnerLars LarssonMXAPETE MURRAYrem motocrossROBERT REISINGERsibel todd