INTERVIEW DE STEVEN FROSSARD: DE L'ÉQUIPE PRO CIRCUIT 250 À L'ÉQUIPE MOTOCROSS 450 GRAND PRIX DE YAMAHA


Steve Frossard a vieilli hors de la classe 250, mais marque un tour avec l'équipe Rinaldi Yamaha pour 2011.

L'acquisition de Steven Frossard renforce la présence de l'équipe Monster Energy Yamaha auprès de trois pilotes. Pour 2011, Frossard rejoint David Philippaerts dans la classe 450, tandis que Gautier Paulin participera à la classe 250. Le joueur de 23 ans a terminé troisième de la série 2010 (MX250) GP 2 et a remporté sa première victoire en Grand Prix. Les Français parlent de son intégration dans la configuration italienne et de la conduite de la plus grosse machine au plus haut niveau.

Steven, 2011 sera une grande année avec une nouvelle équipe, un nouveau vélo et une nouvelle catégorie. Que pensez-vous du passage à la classe 450?

Pour moi, il était facile de passer au 450. J'ai d'abord essayé le plus gros vélo il y a trois ans et j'avais une très bonne sensation, donc j'étais excité à l'idée de piloter le 450 Yamaha. Pour ce qui est de ma préparation au MX1, je n'ai pas fait de gros changements cet hiver. J'ai juste roulé plusieurs fois et terminé de nombreux motos et dans le cadre de mon entraînement, j'ai ajouté un peu plus de masse musculaire.

Pensez-vous que vous devez être beaucoup plus fort pour une moto de 450 GP par rapport à 250 GP?

Non je ne pense pas. L'année dernière, je me sentais fort sur le 250 et mon corps est en forme. Je n'ai pas besoin de pousser si fort avec la 450 et je peux être plus fluide et moins agressif.

Est-ce la grande différence de 250 à 450? L'agressivité et le style nécessaires pour faire du vélo?

Oui, beaucoup et j'ai l'impression d'être un meilleur pilote sur la 450.

Vous auriez dû quitter 250 GP indépendamment de votre âge. Si vous étiez plus jeune, seriez-vous resté et avez-vous essayé de remporter ce titre?

J'ai eu une belle opportunité en 2010 de remporter le championnat 250 avec une moto de compétition. Sinon, je pense que je serais déjà en MX1. Lorsque j'ai piloté la 450 il y a quelques années, je savais que c'était la direction de ma carrière. J'étais vraiment heureux de faire cette découverte.


Frossard à Mantoue plus tôt cette année.

Qu'en est-il de la décision de rejoindre Yamaha?

J'avais des options pour 2011, mais je connais cette équipe depuis de nombreuses années, depuis que j'étais très jeune, et pour moi, cela a toujours semblé le meilleur du championnat du monde. J'étais donc vraiment content quand l'occasion s'est présentée de rouler pour Yamaha.

Quelles ont été vos premières réflexions sur le YZ450F?

La première fois sur le vélo, j'ai pensé que c'était incroyable dans les virages; il ressemblait à un 250. Le moteur est très fort mais pas agressif et c'était bien pour moi parce que je ne pense pas qu'une puissance agressive soit nécessaire. Au début, j'ai essayé de nombreuses pièces et configurations différentes et à la fin, je n'ai pas eu besoin de faire de demandes spéciales. Je voulais ma suspension un peu plus dur mais c'était vraiment tout.

Quel a été votre programme d'entraînement au cours des derniers mois?

J'étais en Belgique quelques semaines avant décembre mais le temps n'était pas bon donc je suis resté principalement dans le sud de la France. J'ai réessayé la Belgique en janvier mais il faisait tellement humide que je suis rentré chez moi. Je n'ai pas fait d'entraînement en altitude cette année et j'ai plutôt suivi mon plan de près avec beaucoup de course et de vélo. Je veux travailler et j'aime travailler donc je n'ai pas besoin de quelqu'un avec moi.

Comment ça s'est passé avec l'équipe, avez-vous beaucoup parlé avec Gautier Paulin?

J'aime toute l'installation à Parme et tout le monde est très sympathique. Je n'ai parlé à Gautier qu'une seule fois cet hiver et c'est à ce moment-là que nous nous sommes rencontrés pour un test de suspension. J'ai un nouveau mécanicien, Fred, qui était avec Christophe Pourcel et je suis vraiment content de la façon dont nous travaillons.

2011 sera-t-elle une année d'apprentissage?

Pas vraiment. Je pense que j'ai la vitesse pour faire de bons temps au tour même si gagner une moto sera difficile car il y a beaucoup de bons pilotes qui sont toujours rapides. Si je peux prendre un bon départ, je pense que je peux me battre avec n'importe lequel d'entre eux.
 
Dans le passé, le sable a été l'un de vos points faibles, mais vous sembliez l'avoir maîtrisé en 2010?

Oui, je pense que je peux très bien rouler dans le sable et maintenant avec le 450 ce sera plus facile pour moi. J'ai déjà fait beaucoup de motos et je me sens plutôt bien.

Vous poursuivez votre association avec Monster Energy de l'équipe Pro Circuit Kawasaki 250 de l'année dernière. Est-ce une autre chose positive pour toi?

Oui, il semble que tout le monde aime Monster. Quand je vais sur les pistes pour m'entraîner et qu'il y a d'autres coureurs là-bas, ils viennent toujours me voir et me disent: «Hé, tu es sponsorisé par Monster? la réaction est toujours positive. Ils font aussi des trucs sympas avec leurs athlètes, donc c'est bien d'être avec eux.

merci à www.yamaha-racing.com
 

David Philippaertsdirt bikepaulin gautierKAWASAKImotocrossMXAcircuit proSteven Frossardyamaha