TECHNOLOGIE MOTOCROSS OUBLIEE: CADRES EN ALUMINIUM, DU PREMIER AU PIRE

jambières downtube

L'histoire du motocross est remplie d'exemples d'idées créatives qui ont été annoncées comme révolutionnaires, mais, en raison du rythme rapide du changement de développement, ont sombré dans le marais de la technologie oubliée. Bien que certains soient mieux laissés à l'abandon, d'autres étaient vraiment innovants (s'ils n'ont finalement pas réussi). MXA adore révéler les anecdotes technologiques du motocross. Tu te souviens de cette idée? Les premiers cadres de motocross en aluminium.

Si vous pensez que les cadres de motocross en aluminium sont nouveaux, vous vous trompez malheureusement. Il y a presque 70 ans, il y avait un vélo de motocross avec un cadre en aluminium. Les Greeves de 1953 utilisaient un tube de direction, un tube diagonal et des supports de moto en fonte d'aluminium sur leurs motos de motocross à moteur Villiers. Ils sont restés avec cette conception de base dans les années 1970.

hagoncrop

Le premier vélo de motocross monocoque tout en aluminium sérieux était le Hagon de construction britannique. Il a été piloté par la star du GP Vic Eastwood en 1977. Eastwood utilisait un moteur Yamaha à quatre temps, mais vous pouviez acheter des cadres Hagon pour accepter la plupart des quatre temps de l'époque. Les moteurs Yamaha TT500 et XT500 étaient les plus populaires.

HagonVE

Hagon est toujours en activité aujourd'hui, bien qu'il s'agisse d'une entreprise de choc. Ils fabriquent des amortisseurs pour les side-cars, les véhicules tout-terrain et les fourches de speedway.

yamahyzm

Le Yamaha YZM500 était le vélo de course à cadre en aluminium le plus connu. Il avait également la particularité d'être le premier vélo Yamaha à deux temps refroidi par eau de classe ouverte. Le YZM500 n'a été couru que pendant deux ans (1987 et 1988). Les coureurs étaient Leif Perrson et Kurt Lundquist. Il y avait aussi un couple utilisé pour les courses de plage. Seuls 8 YZM500 complets ont été fabriqués (6 en 1987 et 2 de plus pour la saison 1988).

EN LIGNEMAI1990

En 1990, On The Line Line Racing a importé d'Italie des cadres Honda en aluminium Verona Racing Products (VRP). Au départ, ils coûtaient 6000 $ pour le cadre, mais le prix à la consommation final était de 3500 $ (moins le bras oscillant et le sous-châssis). Un bras oscillant VRP était de 550 $, le sous-châssis de 175 $ et le réservoir de gaz en aluminium de 390 $. Étant donné que c'était sept ans avant que Honda ne fabrique son premier cadre en aluminium - c'était une bonne affaire.

1997 HONDACR250
En 1997, Honda a lancé le cadre Delta-Box CR250. Ce n'était pas un très bon cadre. En fait, Jeremy McGrath l'a tellement détesté que c'est l'une des raisons pour lesquelles il a quitté l'équipe Honda. Il était trop rigide, ce qui transférait la charge à la suspension Showa — qui ne pouvait pas la supporter. Cependant, le plan de base pour les futurs cadres en aluminium a été défini par ce vélo.

KTM a testé des cadres en aluminium, mais après les avoir testés, a décidé de s'en tenir au cadre en acier chromoly qui les distingue de la marque japonaise. Il s'agit du prototype de cadre en aluminium de KTM dans un coin du département R&D de l'usine.

 

Vous pourriez aussi aimer