DEMANDEZ AUX MXPERTS : POURQUOI TOUTES LES MARQUES NE COURENT PAS LE SUPERCROSS ?

Sherco est l'une des nombreuses marques européennes qui fabriquent des vélos pouvant être reconfigurés en vélos de motocross, mais s'en tient aux courses tout-terrain.POURQUOI TOUTES LES MARQUES NE COURENT PAS EN SUPERCROSS ?

Chers MXperts,

Je possède actuellement une Yamaha, mais je suis un grand fan de marques comme TM, Sherco, SWM, Rieju et APC. Ma question est la suivante : pourquoi ne vois-je jamais aucun de ces vélos participer à la série AMA Supercross ? Il me semble que ces marques bénéficieraient de cette visibilité et que les fans apprécieraient de voir des motos qu'ils ont rarement l'occasion de voir en dehors des courses d'enduro et de cross-country.

N'importe quelle moto ne peut pas participer à un AMA Supercross ou National. Seules les motos homologuées par l'AMA peuvent être utilisées en compétition. L'homologation n'est qu'un moyen sophistiqué de s'assurer qu'aucun pilote ou équipe ne se présente aux courses avec une machine spéciale unique qui n'est pas disponible sous sa forme de base pour tous les autres pilotes de la course. Pour qu’un vélo soit considéré comme un vélo de production légal, le fabricant doit produire et vendre au moins 400 unités. Et le constructeur doit rendre ces unités accessibles au public jusqu'au 1er août de la saison de course pour laquelle la moto a été homologuée (à moins que le constructeur ne puisse prouver que tous les modèles disponibles ont été épuisés avant cette date). Bizarrement, seuls 200 vélos doivent être dans les showrooms au 1er mars et le reste au 1er juin. Seul le fabricant officiel peut soumettre une machine à l'homologation, et non un pilote ou une équipe. Il y a des frais de 5,000 XNUMX $ pour inscrire un vélo sur la liste approuvée. Par ailleurs, aucune moto de plus de cinq ans ne peut être courue.

Ces règles d'homologation rendent effectivement les motos de TM, Sherco, APC, SWM et Rieju inéligibles pour courir en Supercross ou en motocross, à moins qu'elles ne puissent importer plus de 400 unités du modèle de motocross donné qu'elles prévoient de courir au cours de cette année civile.

Voici les règles d'homologation :

(1) Une fois qu'un motocycle a été homologué, il peut être utilisé jusqu'à ce que le motocycle homologué ne soit plus conforme aux règles techniques ou pendant un maximum de cinq ans.

(2)  Le respect des exigences d’homologation ne garantira pas une homologation AMA. L'homologation peut être refusée ou retirée pour une juste cause que l'AMA juge dans le meilleur intérêt du sport.

(3) Pour être une moto légalement homologuée, au moins 400 unités doivent être mises à la disposition du public. Un minimum de 200 unités doivent être disponibles dans les showrooms des concessionnaires américains d'ici le 1er mars.

(4) Les 200 unités restantes doivent être disponibles au public au plus tard le 1er juin de la saison en cours.

(5) Après le 1er juin, les constructeurs doivent maintenir la disponibilité des modèles homologués pour tout concurrent de motocross licencié AMA jusqu'au 1er août de la saison en cours. Ceci s'applique à moins que le fabricant puisse fournir une preuve documentée que toutes les unités importées aux États-Unis ont été vendues à des clients nord-américains avant le 1er juin de la saison en cours.

(6) Les motos de l'équipe d'usine sont comptées dans les 400 motos requises, mais l'équipe ne peut pas compter plus de 8 unités. L'AMA ne souhaite pas que les équipes accumulent 100 motos pour atteindre le numéro d'homologation requis. L'objet de l'homologation est de garantir que les vélos sont disponibles pour tout corsaire AMA qui en souhaite un.

(7) Tout modèle de moto homologué l'année précédente n'est pas soumis aux règles, délais ou limites des 400 unités pour l'année en cours.

Vous pourriez aussi aimer

Les commentaires sont fermés.