VENDREDI FLASHBACK | RYAN VILLOPOTO DOMINE LE MXDN 2007 À BUDDS CREEK

Ryan Villopoto a photographié une moto au MXDN 2007 à Budds Creek sur un 250 à quatre temps dans une mer de 450s. 

Ce n'est pas depuis 1987 que les États-Unis ont accueilli le Motocross des Nations, jusqu'à ce que le brainstream brainstream choisisse Budds Creek comme site du MXDN 2007. Il était naturel que le prestigieux événement de classe mondiale se tienne juste à l'extérieur de la capitale nationale. C'était la 60e édition du MXDN, et l'Amérique a apporté son meilleur à la fête comme elle l'avait fait tant de fois auparavant. Seule l'édition 2007 était différente de toutes les autres. Pourquoi? Ce fut la dernière course de motocross professionnelle de Ricky Carmichael. Gagner ou perdre, il raccrochait ses cuirs. Il y avait aussi un soupçon de controverse, bien que ce ne soit pas rare. Tim Ferry, nouveau dans l'effort des Nations, a été choisi par le chef d'équipe Roger DeCoster. Certains croyaient qu'Andrew Short était un meilleur candidat, étant donné qu'il s'était classé plus haut au 450 classement national cette année-là; cependant, il n'y avait pas de contestation du choix de 250 de DeCoster — Ryan Villopoto.

Ryan Villopoto 2007 MXDN

Villopoto, avec James Stewart et Ivan Tedesco, avait remporté le trophée Chamberlain un an auparavant dans le bassin de Matterley, en Angleterre. Le roux ultra-rapide de Poulsbo, Washington, était devenu une sensation depuis qu'il était devenu Pro à la fin de 2005. Ryan était le coureur de facto 250 sur les côtes américaines, et le Motocross des Nations 2007 était son groupe de départ. En cette journée chaude et ensoleillée du Maryland fin septembre, Villopoto a fait ce que tant de grands avant lui ne pouvaient pas. Ryan est devenu le premier pilote 250 à remporter les deux motos de l'histoire de l'événement. Il a en quelque sorte réussi à éliminer les meilleurs 250 et 450 coureurs européens, dont le grand Antonio Cairoli et le champion national Ricky Carmichael, 10 fois.

Ryan Villopoto 2007 MXDNRyan et Tim Ferry.

Les historiens soulignent la victoire de l'équipe américaine à Maggiora, en Italie, en 1986 comme la performance la plus dominante des garçons en rouge, blanc et bleu. C'était l'année où Johnny O'Mara a séduit les Européens avec sa conduite exquise à bord d'une usine Honda CR125. Le «O 'Show» est allé 2-2 dans les classes combinées, un exploit précédemment pensé impossible. Cependant, même la réussite d'O'Mara revient à ce que Ryan Villopoto a accompli en 2007. Voici quelques faits qui donnent à réfléchir sur le week-end de course de RV. Il a remporté la moto combinée 250/450 par 15 secondes sur Chad Reed et a bouclé la 16e place. C'était après s'être emmêlé avec un coureur chevauché et dilapidé 15 secondes. Plus impressionnant a été le combiné 250 / Open moto lorsque Ryan a échappé au peloton de plus d'une minute et a bouclé la 11e place.

HISTORIENS POINT TO TEAM USA'S VICTORY À MAGGIORA, ITALIE, EN 1986 COMME LA PERFORMANCE LA PLUS DOMINANTE DES GARÇONS EN ROUGE, BLANC ET BLEU. 

Plusieurs facteurs ont contribué à la domination de Villopoto au Motocross des Nations 2007. (1) Carmichael et Ferry ont offert leurs choix de porte numéro un à Villopoto. En conséquence, Ryan avait la meilleure position de départ avant un premier virage goulot d'étranglement. (2) Ricky Carmichael est tombé au deuxième tour de leur moto combinée en essayant d'éviter les coureurs abattus. Il est passé de la dernière place à la troisième place. Indépendamment des circonstances atténuantes, cependant, Villopoto a pleinement profité de chaque occasion. Il a réussi les deux trous et a gagné par une grande marge.

Ryan Villopoto -Au MXDN 2007 à Budds Creek, Ryan Villopoto était imparable. 

Alors que le soleil se couchait à l'horizon, Team USA et sa légion de fans patriotiques étaient bruyants dans la victoire. La pression de jouer sur le sol de la maison s'est dissipée lorsque des bouchons de champagne ont percé le ciel. Les États-Unis étaient en un point d'avoir le score combiné le plus bas possible. La France, en deuxième position, avait 26 points de retard, tandis que la Belgique terminait troisième. Villopoto, Ferry et Carmichael ont remporté leurs combinaisons respectives, mais personne n'a fait une plus grande déclaration que Ryan Villopoto. Il a contribué à porter le flambeau américain dans deux autres courses MXDN, toutes deux victoires. Et, sans une série de blessures, Ryan aurait probablement remporté le trophée Chamberlain six fois de suite.

Lors de la conférence de presse qui a suivi le MXDN 2007, Ricky Carmichael a fait le plus grand compliment à Villopoto, en disant: «Tout le monde aura peur de la mort de Ryan, et ils devraient l'être, car il a quelque chose de spécial.» En effet, Carmichael avait raison. Villopoto a ensuite remporté quatre titres consécutifs de 450 Supercross et deux 450 couronnes nationales.

Vous pourriez aussi aimer