FLASHBACK VENDREDI | CHAMPIONNAT DE GUY COOPER 1990

Guy Cooper sur sa Suzuki RM125 d'usine.

1990 a été un moment marquant de la carrière de Guy Cooper. Cooper a eu une carrière professionnelle inhabituelle pour commencer. Il a commencé à courir professionnellement en 1984. Cooper a eu un certain élan en entrant dans les ligues majeures, après avoir remporté les championnats d'État de l'Oklahoma. Sa meilleure course de la saison était à Red Bud, où il s'est classé cinquième. Alors qu'il était éclipsé par les chefs de classe Jeff Ward et Johnny O'Mara, l'AMA en a pris note. Cooper remporterait le prix AMA Rookie of the Year 1984.

En 1985, Cooper a couru son premier (et unique) Supercross de l'année à Daytona. Il a terminé 18e. Alors que le reste de l'année était concentré sur la catégorie 125 dans les championnats nationaux AMA, Cooper entamerait sa carrière en Supercross sur une 250 deux temps, tout en pilotant une 125 à deux temps en extérieur. Cette tendance a duré jusqu'en 1992. Suzuki était à la recherche de son prochain 125 champion extérieur. Ils n'avaient pas remporté de championnat 125 depuis 1981, lorsque Mark Barnett a décroché son troisième titre consécutif dans la catégorie. À l'exception de la course de 1984 de Jeff Ward, Honda avait dominé la catégorie 125 en extérieur. Année après année, ils ont produit des coureurs de championnat. Cooper était un pilote Honda, mais n'a pas remporté le championnat. De 1987 à 1989, il avait terminé la série troisième en points.

guy-cooper-1990-Suzuki_0003

Suzuki avait un gars en 1987 qui a combattu pour le championnat, George Holland. La Hollande est arrivée deuxième aux points de 1987. En 1988, Holland est passé à Honda et a remporté le championnat 125. Cooper a de nouveau été battu par un coéquipier. En 1990, une toute nouvelle génération de cavaliers avait rejoint la catégorie 125. Jean-Michel Bayle, Jeff Emig, Steve Lamson, Jeff Matiasevich et Mike Kiedrowski étaient tous des coureurs capables de se battre près de l'avant.

La saison a commencé au Gatorback Cycle Park en Floride. le «Orphelin national» s'est produit début mars, il a donc été supposé que cela ne donnerait pas le ton pour toute la saison. Ça faisait. Mike Kiedrowski a devancé Jean-Michel Bayle, Jeff Matiasevich et Guy Cooper pour la victoire. Le 1er avril, Guy Cooper remporte Hangtown en battant Jean-Michel Bayle. Alors que les deux autres étaient enterrés au milieu du peloton, ils seraient tous de retour près de l'avant au troisième tour. Si quelqu'un pouvait garder une longueur d'avance sur Cooper, c'était bien Mike Kiedrowski. Le «MX Kied» prendrait de bons départs et retarderait Cooper en sprintant. C'est exactement ce que Mike a fait au Lake Sugar Tree, terminant la journée avec une victoire de 1-1, tandis que Cooper se retrouvait face à Jeff Emig.

F-_2016_08_31_guy-cooper-1990-Suzuki_0003-1

À High Point, c'était au tour de Bayle de remporter la victoire. Au Red Bud, Guy Cooper a finalement commencé à faire échouer ses prétendants, remportant le général. Cette victoire lui a donné 32 points d'avance sur Kiedrowski. Il avait encore un déficit de 23 points à rattraper sur son coéquipier Jean-Michel Bayle. Bayle menait la série avec 234 points. Alors que l'environnement a changé son style de pilotage, les sables de Southwick ont ​​apporté à Cooper sa troisième victoire de la saison. Après avoir réussi le holeshot lors de la première course, Cooper a maintenu son avance pour une solide première victoire. Cooper n'a pas pu conserver la tête aussi facilement dans la deuxième manche. Alors que Bayle était enterré dans le peloton après une chute au premier virage, Matiasevich et Kiedrowski mordillaient les talons de Cooper. À mi-course, Matiasevich a rattrapé Cooper et les deux se sont battus pour la tête. Alors qu'il semblait que "Chicken" ferait le passe-passe, Cooper était déterminé à le récupérer. Tard dans la course, il l'a fait. Cooper s'est concentré sur l'établissement de la distance et Matiasevich s'est retrouvé pris dans une bataille avec Kiedrowski. Guy Cooper réduirait l'écart de points entre lui et Jean-Michel Bayle à neuf points.

Guy sur la couverture du numéro de novembre 1990 de MXA.

Jean-Michel Bayle a remporté le général lors de la course suivante, mais ni Mike Kiedrowski ni Guy Cooper n'ont dû travailler trop dur pour dépasser Bayle aux points lorsque JMB a franchi les barres une semaine plus tard à Washougal se blessant au poignet. Il n'essaierait pas de revenir avant Budds Creek - quatre coureurs plus tard. Budds Creek était la deuxième à la course finale et Mike Kiedrowski de Honda a mené Guy Cooper de Suzuki d'un seul point. Lorsque Bayle s'est présenté à Budds Creek, guéri de sa blessure, Honda a demandé à Bayle s'il aiderait Mike Kiedrowski à remporter le championnat - ce qui signifiait qu'il passait pour lui si la pression venait à se faire. Jean-Michael Bayle a dit: «Non» Bayle n'aimait pas Kiedrowski et a refusé de l'aider, lui ou l'équipe Honda. Craignant que Bayle ne compromette les chances de son coéquipier Honda au championnat, le directeur de l'équipe Honda Dave Arnold a décidé de verrouiller la moto de Bayle dans la camionnette pour empêcher le Français de partir. Le plan a fonctionné et Mike Kiedrowski a réussi à repousser Guy Cooper à Budds Creek. Le championnat n'était cependant pas terminé. Une semaine plus tard, Guy Cooper remportait le général et le championnat d'un point. La séquence de victoires du championnat national Honda avait été brisée. Cooper a terminé avec 518 points et Kiedrowski avec 517.

Vous pourriez aussi aimer