VENDREDI FLASHBACK | JEREMY McGRATH PARLE DE SES RACINES DE BMX

Jeremy Mcgrath a fait ses débuts en BMX avant de devenir le roi du Supercross. 

La première passion de Jeremy McGrath sur deux roues était le BMX. L'obsession a commencé vers l'âge de 10 ans. Il a immédiatement eu un don pour le sport et a commencé à gagner des courses. Il courait parfois 10 courses par semaine. Peu de temps après, Jeremy remportait des épreuves nationales de BMX dans la classe expert. Lorsqu'il a été initié au motocross à 14 ans, il a remporté sa première course sur une YZ80 et le reste appartient à l'histoire. Nous laisserons Jeremy vous en dire plus sur son parcours BMX. 

Qui vous a fait entrer dans le BMX?
Jeremy: Un de mes voisins, ce gamin Tony, m'a fait faire du BMX. Nous nous sommes juste débattus. Puis, après un certain temps, nous avons commencé la course à Lake Elsinore [Californie]. La piste n'était pas loin et le BMX était amusant, alors nous nous sommes mis à fond. Mes parents y ont participé aussi. Ils m'ont soutenu à 100%. J'ai couru en BMX de 82 à environ 86.

À quelle fréquence as-tu couru?
Jérémie : J'ai beaucoup couru ! Ils avaient huit ou dix courses par semaine localement et je courais presque tout le monde.

Au total, j'ai gagné environ 100 trophées de bonne taille. 

Qui était votre coureur de BMX pro préféré lorsque vous avez couru?
Jeremy : C'était un sauvage, mais j'aimais bien Ronnie Anderson. Il était bon à vélo. Il faisait des choses bizarres avec son guidon quand il sautait à toute vitesse et il regardait toujours sous un bras tout de suite pour voir qui était derrière lui. Il faisait les choses différemment, il avait son propre style, c'est sûr.

Jeremy a remporté les épreuves nationales de BMX.

Quel a été votre plus grand moment en BMX?
Jeremy: Voyons voir, je dois dire que c'était lors d'une course ABA Gold Cup à San Pedro [CA]. J'ai gagné 11 experts les deux jours et j'ai battu Sam Arellano, qui a roulé pour Raleigh, et Jason Kick, qui a roulé pour JMC. Je les admirais car ils étaient entièrement parrainés; ils ne savaient même pas qui j'étais. Ce fut un week-end cool.

JE SENS QUE NY PAPA M'A MIS BEAUCOUP DE PRESSION LORS DE LA COURSE ET IL NE VOULAIT PAS VRAIMENT QUE J'ARRÊTE. APRÈS TOUT TEMPS, C'ÉTAIT SON SPORT PLUS QUE LE MIEN.

Avez-vous couru à la fois 20 pouces et Cruiser?
Jeremy : Ouais, j'ai couru les deux. J'avais un Hutch Pro 20 pouces et un ELF Cruiser. J'aimais mieux courir en Cruiser parce que j'étais plus rapide dans cette catégorie. En NBL, j'ai remporté quelques championnats nationaux en Cruiser. Cela devait être en 85 parce que je me suis classée n ° I8 nationale cette année-là. Au total, j'ai remporté une centaine de trophées de bonne taille.

Jeremy McGrath BMXJeremy déchiquetant une piste de BMX. 

Qu'est-ce qui vous a poussé à faire de la course de motocross?
Jeremy: Alors que j'étais encore complètement dans le BMX, j'ai acheté une moto pour mes 14 ans. C'était une Yamaha YZ80 en novembre 85. Je l'ai monté pour le plaisir et j'ai juste déconné. Mon ami Ray Hensley aimait aussi le BMX, mais il faisait aussi du motocross. Il a convaincu mon père de me laisser faire la course avec ma moto à Perris Raceway [Perris, CA) en juin 86. Tout le monde pensait qu'il était plutôt bon, mais je l'ai fumé la première fois. [rires) Il était fou!

Jeremy aimait toujours faire du BMX lorsqu'il courait en Supercross. Il avait même des vélos GT chez un sponsor personnel. 

Avez-vous battu toute la classe?
Jeremy: Oui, j'ai gagné ma première course.

C'est juste quand vous avez fait la transition du BMX au motocross, non?
Jeremy : Exactement, j'en avais à peu près fini avec le BMX à l'époque. J'étais de retour à ne courir que localement. Je suis resté principalement parce que mes parents avaient une remorque dans laquelle ils vendaient des pièces de BMX. Ils le transporteraient sur toutes les pistes. L'entreprise s'appelait Country Kids Racing. Quand j'ai pris ma retraite du BMX, ils l'ont fait aussi. J'ai l'impression que mon père m'a mis beaucoup de pression quand j'ai couru en BMX et il ne voulait vraiment pas que j'arrête. Après un certain temps là-bas, c'était plus son sport que le mien. Nous nous sommes disputés à propos du motocross, mais finalement, je me suis complètement mis dedans. Il n'y avait aucune pression sur moi et je l'ai fait uniquement pour le plaisir. Puis finalement, c'est devenu un travail pour moi.

Jeremy Mcgrath BMX

Vous pourriez aussi aimer