TECH MOTOCROSS OUBLIÉ: COMMENT LE RENDRE PLUS RAPIDE - EN LE NIVELISANT

Vous êtes-vous déjà demandé si vous pouviez améliorer la maniabilité de votre vélo? Preston Petty l'a fait. Preston a estimé que s'il pouvait contrôler les grandes oscillations en mouvement qu'un vélo effectue au freinage, il pourrait trouver une géométrie et un équilibre de cadre qui rendraient le vélo plus facile à conduire et plus stable. Son idée? Fourches avant anti-plongée. Ici, il est testé sur le vélo de Broc Glover.

L'histoire du motocross est remplie d'exemples d'idées créatives qui ont été annoncées comme révolutionnaires, mais, en raison du rythme rapide des changements dans le développement, ont sombré dans le marais de la technologie oubliée. Bien qu'il soit préférable de laisser certains abandonnés, d'autres étaient vraiment innovants (sinon finalement couronnés de succès). MXA aime révéler les anecdotes techniques du motocross. Vous souvenez-vous de cette idée? Le système No-Dive de Preston Petty.

Les coureurs des années 60 se souviennent de Preston Petty comme l'un des coureurs les plus rapides d'Amérique. Les coureurs des années 70 le connaissent comme l'homme qui a inventé le garde-boue en plastique. Les coureurs des années 80 le considèrent comme responsable du phare enduro moulé par injection, du Tuff Tub, de la plaque de protection en plastique et de la poignée hexagonale Petty. Et, si le monde avait été un endroit plus avancé, les pilotes des années 90 se seraient souvenus de Preston pour avoir inventé le Preston Petty No-Dive.

Montré ci-dessus sur les travaux de Broc Glover Yamaha, le Petty No-Dive était un bras de levier qui était attaché à la fourche avant avec une jambe de force à articulation heim transmettant la force aux trois brides. En cas de freinage brusque, un vélo équipé de Petty-No-Dive ne plonge pas. Le concept était de conserver la géométrie du cadre (angle de tête, piste et empattement) afin que le cycliste puisse travailler à partir d'une plate-forme stable.

Roger DeCoster teste le Preston Petty No-Dive dans le sable à Indian Dunes.

Bien que le Petty No-Dive ait été utilisé et testé par Roger DeCoster (vu ci-dessus sur ses œuvres Suzuki), Broc Glover, Brad Lackey et Kent Howerton, il n'a jamais fait son chemin en motocross. C'était, cependant, une caractéristique standard sur de nombreux vélos de course sur route de la fin des années 80 et 90. Malheureusement pour Preston, les fabricants n'ont pas acheté son brevet, mais ont plutôt pris son concept et en ont fait une caractéristique hydraulique de leurs fourches. Aujourd'hui, Preston mène une vie tranquille en tant que programmeur informatique et passe son temps libre à développer des vélos de course électriques.

Le Preston Petty No-Dive était un bras de couple qui diminuait la plongée à l'avant en cas de freinage dur. Voici le vélo de Roger DeCoster. Preston a breveté l'idée et l'a produite. Le prix de détail était de 60 $. Mais, les fabricants japonais ont réalisé qu'ils pouvaient réaliser la même chose hydrauliquement dans les fourches et ont utilisé le concept hydraulique sans plongée sur leurs vélos de course sur route. Bien qu'il n'ait jamais rencontré beaucoup de succès en motocross, il a été utilisé par le grand tout-terrain Carl Cranke dans l'ISDT.

Steve Whitelock monte un Preston Petty No-Dive sur les travaux de Brad Lackey Honda. L'idée était prometteuse et pratiquement toutes les équipes ont mis en place un programme de test, mais peu ont choisi de l'exécuter. Peut-être parce que leur géométrie de cadre a été configurée pour fonctionner avec la plongée, tandis que la mise en œuvre complète du concept de Preston aurait nécessité un angle de tête différent.

 

Vous pourriez aussi aimer