TECH MOTOCROSS OUBLIÉ: COMMENT TRANSFORMER 32 RAYONS EN 16 RAYONS

L'histoire du motocross est remplie d'exemples d'idées créatives qui ont été annoncées comme révolutionnaires, mais en raison du rythme rapide du changement de développement, elles ont sombré dans le marais de la technologie oubliée. Bien que certains soient mieux laissés à l'abandon, d'autres étaient vraiment innovants (s'ils n'ont finalement pas réussi). MXA révèle les anecdotes technologiques du motocross. Tu te souviens de cette idée? Le rayon Z de Yamaha.

Rien n'a vraiment changé dans le monde de la roue depuis le jour où la roue de chariot en bois a été inventée en 3500 av. Il est vrai qu'à un moment donné dans les années 1800, la roue de base est passée de rayons de compression en bois, où le rayon n'a pas cédé mais la jante et le moyeu, à des roues tendues qui utilisaient des rayons en acier en forme de fil. Un rayon en acier ne fonctionne pas sur la compression de la même manière qu'un rayon en bois, mais il fonctionne plutôt par la tension dynamique du laçage tangentiel. Contrairement à l'opinion courante, le moyeu est maintenu en place par les rayons métalliques au-dessus de lui, et non par les rayons en dessous. L'inverse est vrai pour la roue à rayons en bois. Les vélos de motocross sont presque les dernières motos à utiliser des roues à rayons métalliques, car les vélos de rue sont devenus des roues en aluminium moulé, qui sont la version moderne des roues en bois.

En 1984 et 1985, Yamaha a rompu avec les conventions et a conçu le «rayon Z». Au lieu de 32 rayons individuels connectés du moyeu à la jante, le rayon en Z a couru de manière contiguë d'un côté de la circonférence de la jante au côté opposé à travers la bride du moyeu. Il y avait un coude en forme de Z où le long rayon passait à travers le moyeu, d'où le rayon Z tire son nom. Avec deux fois moins de rayons, mais deux fois plus de rayons longs, Yamaha espérait que la caractéristique de flexion du rayon en Z absorberait mieux les charges que les rayons courts et droits. À la consternation de l'ingénieur, le long rayon en Z s'est incliné au milieu et a cassé le moyeu au niveau du trou de rayon.

Une fois le problème exposé sur les modèles 1984, Yamaha a tenté de le résoudre en 1985 avec un rayon en Z plus robuste. Mais ce dont ils avaient vraiment besoin, c'était d'une bride de moyeu plus solide. Le rayon Z n'a pas complètement disparu, car Yamaha l'a conservé sur certains vélos d'essai et d'enduro pendant quelques années; mais, en tant que produit de motocross, il était mort.

 

 

Vous pourriez aussi aimer