FER A MOTOCROSS CLASSIQUE: 1978 HARLEY-DAVIDSON MX250


PAR TOM WHITE

Pendant un court laps de temps - une courte période de 12 mois - Harley-Davidson a été un acteur majeur dans le monde du motocross. Ils avaient une équipe d'usine (avec les coureurs Marty Tripes, Rex Staten et Rich Eierstedt), une toute nouvelle moto de production et les espoirs d'une nation reconnaissante à cheval sur leurs épaules. Mais, cette nation n'était pas les États-Unis; c'était l'Italie où les vélos étaient fabriqués.

En 1961, Harley avait acheté 50 pour cent de la société italienne Aermacchi et a commencé à utiliser sa capacité à construire des motos à prix économique pour offrir aux clients Harley des machines d'entrée de gamme. Les Baja 100 et 250 / 350cc Sprints étaient les vélos à petite cylindrée les plus populaires d'Aermacchi et étaient disponibles en tant que modèles Harley-Davidson street et offroad aux États-Unis. En 1973, Harley-Davidson avait pris le contrôle à 100% d'Aermacchi, qui avait ses racines dans la conception d'avions, et a commencé à s'intéresser au marché américain du motocross à croissance rapide.

En 1975, Harley a fabriqué une petite série de 65 prototypes de motocross pour tester sa bonne foi en motocross. Les vélos ont été fabriqués à la main dans le département de course de Harley-Davidson à Milwaukee, et leur caractéristique la plus mémorable était qu'ils utilisaient des fourches avant raccourcies à l'arrière au lieu de chocs. Harley n'a jamais réussi à convaincre plus d'une poignée de ses concessionnaires d'acheter ces machines.

Puis, en 1978, ils ont réessayé, et cette fois ils ont littéralement forcé leurs concessionnaires américains à prendre la nouvelle Harley-Davidson MX1978 de 250 (les motos ont été fabriquées en 1977, ce qui conduit de nombreuses MX1978 de 250 à être appelées MX1977 de 250). Selon les rumeurs, la production serait d'environ 900 unités. Tout comme avec le modèle à double fourche de 1975, le MX250 a été un échec et n'a duré qu'une année modèle, même avec beaucoup d'argent dépensé en publicité, en promotion et en pilotes d'usine à prix élevé. On dit que même s'ils n'ont fabriqué que 900 vélos, la plupart d'entre eux n'ont pas été vendus et beaucoup ne sont jamais arrivés aux États-Unis. Il est peu probable que la clientèle régulière des concessionnaires Harley soit intéressée par les motos hors route ou que les coureurs de motocross se soient promenés dans une concession Harley-Davidson à la recherche d'une moto hors route.

Après la débâcle de 1978, Harley a vendu Aermacchi aux frères Castiglioni qui ont changé le nom en Cagiva. Paradoxalement, en 2007, Buell, sous l'égide du propriétaire Harley-Davidson, a lancé un projet de motocross 450cc dirigé par Dave Osterman. Malheureusement, la récession a tué non seulement le projet de motocross, mais finalement la propriété de Buell par Harley en 2009.

Action de motocross n'a pas testé la Harley MX1978 250 parce que Harley-Davidson avait peur des tests critiques (bien qu'ils aient annoncé la moto dans MXA). Le prix de détail était de 1695 $.

 

1978 harley-davidseon mx250.Aermacchimoton cross classiquefer classiquevélo de motocross harleyHarley-DavidsonmotocrossMXA